MARTIN KOHLSTEDT : Strom

Le monde est fou. Tout va trop vite, trop fort, les lumières et sons vous sautent aux yeux, à la gorge, vous agressent en permanence. Dans ce tumulte, il est bon parfois de s’arrêter et réfléchir. D’admirer la beauté, de soupeser le silence les yeux fermés et les oreilles grandes ouvertes. Tout ça, Martin, qui nous vient de la jolie ville allemande de Weimar, l’a bien compris. Depuis son premier album « Tag » en 2012, il s’emploie à optimiser sa formation classique de pianiste pour explorer des territoires annexes (et déjà annexés par d’autres, d’ailleurs) entre neo classique et electronica minimaliste… Mais plus proche du premier que du deuxième quand même. Bon, je ne vais pas vous jouer de la flûte : ce que vous trouverez sur « Strom », vous l’avez déjà entendu si vous avez déjà laissé traîner vos oreilles dans le genre. Mais est-ce qu’on va stigmatiser le pauvre Martin pour essayer (et parvenir, en fait) à faire aussi bien que ses congénères ? Je ne sais pas vous, mais moi non. « Strom » est splendide de douceur et de mélancolie. Ses neufs titres sont autant de preuves qu’on a pas besoin de milliers d’effets pour arriver à ses fins. Ici, la patience est une vertu, le silence est une bénédiction, et je ne peux que vous conseiller de le découvrir à votre tour tant on s’y sent bien !

Site officiel

Martin Kholstedt : CHA

Related Posts

  • 10000
    Comme pas mal de gens, je trouve que le piano est un instrument magnifique, capable par son seul pouvoir de créer des choses magnifiques ou terribles. Mais comme beaucoup aussi, la musique classique dans son ensemble me donne des boutons. Mais ah ah ! Certains petits malins ont trouvé la parade :…
  • 10000
    Je vous ai déjà présenté le travail de Michal Jacaszek dans ces pages. L’homme évolue d’habitude dans un style qui lui est très personnel, une rencontre entre post rock, neo classique et electro ambiant, tout en finesse et en retenue, d’une beauté et d’une classe folles. Ce « Kwiaty », dixième opus…
  • 10000
    Les formations étiquetées dark jazz ne sont pas légion, alors chaque sortie du genre est scrutée à la loupe par les fans du genre. Aujourd'hui nous nous interesserons à Fogh Depot, trio moscovite qui, comme souvent, fait se croiser dark jazz et electro-ambiant pour un résultat sombre et créatif. Il…
  • 10000
    Ben Lukas Boysen, c'est un nom qui me disait quelque chose. Ah mais bien sûr ! C'est le berlinois derrière Hecq, dont j'ai évoqué le «Mare Nostrum » dans ces pages il y a quelques temps. « Spells » est son deuxième album en son nom, et n'a absolument rien à voir avec le…
  • 10000
    Huitième album pour Bohren et son club funèbre. Si le genre développé peut surprendre le promeneur du dimanche, ceux qui ont déjà rencontrés les allemands savent à quoi s'attendre ici : de longs titres, à la fois sombres et paresseux, égrainant les notes doucement, les laissant résonner dans la nuit.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *