LORNA SHORE : Immortal

Retour de l’américain Lorna Shore, dans des conditions un peu particulières je dois le dire. En effet, après des accusations assez graves d’abus sexuels et de racisme, le chanteur du groupe C.J. Mc Creery vient d’être foutu dehors comme un malpropre. Cependant, il officie derrière le micro sur ce disque, le troisième du groupe. Lorna Shore s’inscrit toujours dans un genre complexe, entre deathcore, black metal et death metal, le tout avec ce penchant certain pour le metal symphonique. Drôle de mélange ? Pas tant que ça. Rien qui n’ait déjà été expérimenté par le passé, et qui puisse rappeler quelques grands noms. De fait, si « Immortal » se partage entre brutalité et mélodie, ses assauts répétés auront tôt fait de rassurer les sceptiques. Non, le problème risque même d’être l’inverse. Attention, je ne dis pas que le disque est trop bourrin, ou la violence mal dosée. C’est juste que, sans vouloir m’avancer, je pense que certains (dont j’ai été, j’avoue), auront du mal à voir cohabiter de cette façon le deathcore, le grind et ses cris de goret, les breaks et soli techniques et le black sympho. Ceci dit, on s’y habitue assez vite et au bout de deux ou trois écoutes, ça passe. Pour ma part, j’ai toujours un petit mouvement de recul quand les éléments typiquement grind déboulent : je trouve qu’ils font un peu tâche dans le paysage. Il faut dire que les orchestrations bien mises en avant font d’« Immortal » un disque assez grandiose. Bilan donc, un bon disque, mais qui peut s’avérer déroutant.

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Ce n'est pas ma première rencontre avec Cattle Decapitation. Donc je sais déjà que ces mecs sont géniaux, et qu'en lançant l'écoute d'un de leurs albums, il faut que je m'attende à tout sauf à ce que je pensais y trouver. Enfin, dans une certaine mesure. Je sais que je…
    Tags: ne, y, death, metal, faut, dont, disque, l'album, paroles, facebook
  • 10000
    Les allemands de Nailed To Obscurity sortent avec « Black frost » leur 4e album. Jamais entendu parler d’eux avant. Le combo, formé en 2005, a pourtant déjà quelques années et galères au compteur. Mais le style dans lequel il a choisi d’évoluer (un death doom très mélodique) n’est pas forcément le…
    Tags: black, on, d, qu, bien, metal, disque, c, death, groupe
  • 10000
    Je me suis toujours demandé si, en l’absence de Baroness et Kylesa qui partagent la même origine géographique (Savannah, Georgie, USA), on aurait remarqué Black Tusk. Bien sûr, la musique du groupe est sympathique, mais leur autoproclamé swamp metal n’est ni plus ni moins qu’un (habile) mélange entre sludge, death…
    Tags: black, groupe, s, on, qu, d, cette, c, se, vient
  • 10000
    Parfois, les biographies sont très informatives. Parfois, elles sont complètement superflues. C’est le cas pour celle de Kadaverdisciplin. Sans en lire une ligne, j’aurais pu supposer qu’il s’agissait d’un groupe suédois, dont les sujets de prédilection sont la mort, le chaos et la destruction, et dont les influences ont quelque…
    Tags: qu, death, assez, c, dont, d, s, se, déjà, on
  • 10000
    Nouveau groupe sur la scène brutal death technique américaine, Black Crown Initiate sait certainement que les places sont chères et qu'il devra batailler s'il veut se hisser dans le haut du panier. Et ce premier album, on le sent, est un témoignage remuant de la volonté de bien faire, de…
    Tags: bien, black, groupe, metal, death

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *