LION’S LAW : The pain, the blood and the sword

Le mouvement skinhead est depuis des années (décennies?) devenu persona non grata dans bien des médias, musicaux ou pas. Il faut dire que, sans avoir le nez dedans, il peut être complexe de discerner les formations apolitiques et ouvertes des, euh, autres ? Lion’s Law est un groupe parisien mélangeant punk rock, hardcore et oï. Et oui, il se situe « du bon côté de la barrière », très proche d’ailleurs du mouvement Sharp (SkinHeads Against Racial Prejudice, soit les skins anti-racistes. Bon, ceci dit, la musique et les paroles, elles, sont bien ancrées dans le genre : virulentes, guerrières et ultra-dynamiques. Les riffs prennent régulièrement des colorations heavy qui amènent encore plus de diversité. Oh, bien sûr, tout est relatif ; le street punk, aussi métissé qu’il soit, n’aura jamais la gueule d’un Mister Bungle, et développe sa « créativité » dans un carcan bien délimité et étudié. Étonnamment long pour un album de ce type (41 minutes pour 14 titres), ce disque fera certainement date ; il fait étalage de qualités recherchées et appréciables de façon immédiate, à sa première comme à sa cinquième écoute. Les titres en français, nouveauté pour les parisiens, ne dénotent absolument pas ; tout est maîtrisé et à sa place, et même pour ceux que le genre laisse souvent froid, la surprise sera bonne et de taille !

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Loin, très loin du punk rock propre et ouvertement catchy des tenors du genre, il y a le street punk. Et parmi la horde de combos de street punk, il y a Noi!se, quatuor de Tacoma qui nous arrive fièrement avec un nouvel album sous le bras. La valeur ajoutée…
  • 10000
    Roger Miret et Mike Ness ont des points communs troublants. Tous deux ont joué un rôle important dans l'amérique rebelle. Le premier dans le hardcore punk avec Agnostic Front, le deuxième dans le punk tout court avec Social Distortion. Et tous deux éprouvent le besoin de se recentrer sur une…
  • 10000
    Les Hollandais de Discipline sévissent bon an mal an depuis quinze ans au sein de la scène punk rock. Le quatuor pratique plus précisément un street punk / oï se rapprochant parfois d’un Social Distortion, la classe en moins (le chant de Mike Ness, même si assez proche, c’est quand même…
  • 10000
    Bunkum est un quatuor qui sort son premier album. Et dès la pochette, on sait qu'on va avoir affaire à du street punk. Et on y est presque, car il s'agit de hardcore old school très orienté street. La galette commence « soft » avec un « Go Drinker Go » pas assez accrocheur…
  • 10000
    Bon, on va les présenter pour les nouveaux : Subhumans est un groupe de punk rock. Frange historique. Des contemporains de Crass, des cousins de The Exploited. Niveau style sur ce disque qui arrive après une dizaine d'années de silence, Subhumans pratique un genre hybride, qui prend sa source dans l'anarcho-punk…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *