LINDEMANN : F&M

Deuxième album pour Lindemann. Pour ceux qui n’auraient pas suivi et auraient la flemme d’aller lire la chronique de l’album précédent (ouh les vilains), Lindemann est le projet commun de Till (chanteur de Rammstein) et Peter (de Pain, Hypocrisy et plein d’autres trucs, sous une forme ou une autre). Le premier album de ces deux géants du metal batissait un pont entre les deux univers des gars, sans grande surprise, s’accordant sur une sorte de metal industriel et symphonique avec une bonne dose d’irrévérence. Un style qu’on retrouve sur le très efficace « Steh auf » qui ouvre l’album. Et sur les deux suivantes aussi, d’ailleurs. C’est avec la plus rock « Blut » que les choses changent. C’est encore plus flagrant sur la semi ballade « Knebel » dont la construction me rappelle un Clawfinger, sur la chanson-titre et son gimmick fun, sur le tango (oui, vous avez bien lu) « Ach so gern ». On préfèrera oublier la soporifique « Schlaf ein ». « Gummi » joue la carte du classique et efficace, mais se plante. «Platz eine » insuffle plus d’electro dans son metal, mais sorti du refrain, on s’y ennuie. Lindemann enchaîne ensuite avec une ballade un poil trop poussive pour atteindre sa cible. « Mathematik » a beau se montrer original, il ne passionne pas non plus. Enfin, la version Pain de « Ach so gern » clôt l’album sans grande flamboyance mais de façon convaincante (et plus metal). Bilan mitigé donc pour cette suite qui cherche à s’écarter du chemin initial sans avoir l’air de savoir où elle va.

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Le frontman d'un groupe aussi énorme que Rammstein qui sort un premier album solo, ça interpelle forcément. Sauf que d'album solo, il n'en est ici pas vraiment question. Car il y a un deuxième rat dans le navire, et non des moindres, puisqu'il s'agit de Peter Tagtgren, génial producteur et…
  • 10000
    10 ans après son dernier album, que reste-t-il de Rammstein ? On peut légitimement se poser la question tant le duo de tête, Till Lindemann et Richard Kruspe semblent s’être éloignés ces dernières années, le premier fricotant avec d’autres stars metal et nous gratifiant de jolies petites productions (cherchez un peu,…
  • 10000
      Rammstein est un bon groupe, mais un groupe inégal, et ce depuis ses débuts. Capable du meilleur comme du pire, on ne sait jamais à quoi s'attendre de la part des allemands. Si « Mutter » et « Reise, Reise » m'avaient séduit, « Rosenrot » m'avait sacrément refroidi. « Liebe Ist Fur Alle Da » se…
  • 10000
    Nos allemands préférés tiennent vraiment un rythme infernal depuis quelques temps. « Reise, Reise » pas encore oublié, ils nous livrent ce « Rosenrot », au très beau layout, directement en rapport avec le titre de son prédécesseur. La musique n’a, comme on pouvait s’y attendre, que peu évolué. On…
  • 10000
    Après le terrassant « Mutter », nos allemands préférés avaient le vent en poupe, les projos braqués sur eux et plutôt intérêt à réussir un autre coup d'éclat, puisque des milliers de fans mécontents, ça n'est jamais très bon pour la suite d'une carrière. Et ça, Rammstein l'a bien compris…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *