KAUAN : Kaiho

« Kauan », moi, ça m’évoque d’abord un superbe album de Tenhi sorti en 1999. Kauan, le groupe (en fait, il s’agit à la base d’un one-man band), se forme en 2005 en russie avant de migrer vers l’ukraine. Le fait qu’il adopte un nom d’origine finnoise pourrait bien laisser croire que Tenhi a eu une certaine influence sur lui. Ce qui se vérifie assez facilement au niveau musical. Certes, le groupe a bien évolué en quelques années, passant de bases black metal au post rock / doom ambiant folk d’aujourd’hui, mais il a toujours accueilli des ambiances majestueuses et venteuses au sein de ses titres, et fait une place aux instruments nobles. Sur ce septième album, ceux-ci ont pris le pas sur les riffs venus et les growls, même si quelques guitares électriques traversent le disque… un peu plus à la manière d’un Anathema (la comparaison n’est pas anodine) que d’un Vinterriket. « Kaiho » est un tout, il aurait pu d’ailleurs ne comporter qu’un long titre (même si je n’aime pas ce genre de format) tant ses titres se répondent et se complètent. Un tout d’une indicible douceur et beauté, un édifice bâti patiemment par les violons, le piano, la voix masculine et les voix féminines, quelques claviers, les samples, les guitares, une batterie discrète mais juste, et quelques effets de production, certes parfois un peu trop pompiers à mon goût (« Siiville nousou ») mais qui font le job. Bien sûr, le défaut de ce disque, c’est qu’on a déjà l’impression de le connaître ; chaque éléments, chaque thème a déjà été exploité par d’autres avant. Mais Kauan reste un candidat sérieux pour l’aide à la détente et au rêve côté rock ambiant. Ce disque est sorti en septembre, il est encore temps de lui donner sa chance !

Site officiel

Kauan : Kaiho

Related Posts

  • 10000
    Le monde est petit, c'est ce qu'on dit. Voici un adage plein de sagesse qui s'applique d'autant plus à une scène comme le rock progressif planant. On y croise donc souvent les mêmes références, les mêmes personnages. Nosound est une formation transalpine qui fait dans le prog soft, de ceux…
  • 10000
    Anathema est l'un des rares groupes qui ne m'a jamais déçu. Bien sûr, j'avais regretté que l'album précédent celui-ci, "Weather systems", délaisse l'intensité dramatique qui leur allait si bien au profit d'une plénitude plus plan-plan, même si chargée d'une beauté éblouissante. Pourtant, c'est sans aucune crainte que je m'apprête à…
  • 10000
    De ses années metal, Anathema a gardé un goût profond pour l'intensité. Ses membres ressentent, vivent et surtout font transparaître à travers leurs albums des émotions puissantes, profondes, qui font frissonner l'épiderme autant que l'âme. Depuis quelques années, le côté désespéré des débuts a laissé la place à une musique…
  • 10000
    Troisième album pour ce groupe suisse qui a débuté par un dark / goth metal à la Katatonia / Anathema et propose ici… Ben, quelque chose de pas loin de ce que ceux-ci proposent aujourd’hui. Soit un gothic rock légèrement metallisé, assez flamboyant et planant, que d’aucuns n’hésitent pas à…
  • 10000
    Lunatic Soul est le projet solo de Mariusz Duda, ci-devant chanteur et de Riverside. Et pour ceux qui, comme moi, ne connaîtraient pas Riverside, sachez qu'il s'agit d'un combo polonais de metal progressif. On a donc toutes les chances de se trouver ici en présence de musique peu encline aux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *