KADAVERDISCIPLIN : Death supremacy

Parfois, les biographies sont très informatives. Parfois, elles sont complètement superflues. C’est le cas pour celle de Kadaverdisciplin. Sans en lire une ligne, j’aurais pu supposer qu’il s’agissait d’un groupe suédois, dont les sujets de prédilection sont la mort, le chaos et la destruction, et dont les influences ont quelque chose à voir avec Marduk, Setherial et Dark Funeral, tout en conservant quelque chose de plus death / dark et mélodique dans les riffs. En revanche, ce que la biographie ne dit pas, hormis un assez bateau « expect nothing but the blackest of the black ! », c’est que c’est très réussi. Ce deuxième album se montre redoutable dans son genre. Certes, celui-ci est assez limité : on a déjà eu l’occasion d’en faire le tour maintes et maintes fois, et Kadaverdisciplin n’en propose qu’une réinterprétation très scolaire. Mais voilà, certains sont toujours à la recherche du frisson qu’il procure, de la haine intense et froide qu’il véhicule, alors oui, « Death supremacy », s’il sait varier les tempos, se montre tout de même assez digne de ses modèles. Sans jamais les surpasser, ok, mais il fonctionne tout de même très bien.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Dark Funeral a été l'un de mes groupes fétiches pendant un temps. Son black metal mélodique et violent, profondément satanique, assez grandiloquent mais d'une efficacité sans faille, m'a conquis dès son premier très bon album « The secret of the black arts », et encore plus sur l'exceptionnel « Vobiscum satanas ». et puis,…
  • 10000
    Trois ans après un « Sworn To The dark » qui marquait un virage vers plus d'efficacité et de brutalité, Watain nous revient avec un album tout aussi heavy mais plus varié et moins évident. On peut également y percevoir un côté progressif plus prononcé ; Watain, tout puriste du black soit-il…
  • 10000
    Dark Funeral endormi, Setherial en perte de vitesse, rien ou presque ne paraît en mesure de stopper Watain et son "Sworn To The Dark", implacable machine de guerre. Troisième opus maléfique pour ce trio suédois totalement dévoué au malin et à ses sbires. Pas d'effets de manche, pas d'attitude plus…
  • 10000
    Revoilà nos poètes préférés, après un “Hell Eternal” tonitruant dont les lacérations tatouent encore nos tympans. Et dès le premier titre, c’est une évidence : Setherial n’a pas encore craqué pour la musique lounge. Une baisse perceptible du tempo, certes, mais une véhémence toujours omniprésente qui ne nous laisse souffler…
  • 10000
    En 2014, j’avais bloqué sur Blood Of Kingu. Le groupe est désormais mort et enterré, mais son architecte, également derrière Drudkh et Hate Forest (sacré CV) nous revient avec Windswept, qui sans surprise joue dans la catégorie black metal old school à tendance mélodique. Ce premier album respecte scrupuleusement le…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *