JUANITA STEIN : Until the lights fade

En 2017, avec « America », Juanita Stein accouchait d’un disque laid back folk joli mais pas transperçant non plus. Une petite année plus tard, la revoici avec, euh, c’est quoi ça ? Un album, un ep ? Je serai tenté de pencher pour la première solution. Les disques d’une demi-heure sont en train de s’imposer comme un nouveau format idéal dans une société où on consomme autrement la musique. Défaut d’attention, zapping, 30 minutes c’est pas la mer à boire, et avec 10 chansons, tout le monde est content. Vraiment ? Ben, oui, pourquoi pas ? La dame a opéré un subtil changement d’ambiance dont l’auditeur est prévenu sur la pochette. Plus urbain, plus brut, « Until the lights fade » va certes puiser dans les ressources folk pop de l’ex Howling Bells, mais n’hésite pas à se faire plus direct et à mettre plus en avant les guitares. Ce qui ne l’empêche pas de bénéficier de ce son ample qui a fait le charme du précédent, et de la légère touche mélancolique qui le rendait attachant. Ceci dit, « America » avait des failles, que le panachage des ambiances des titres de celui-ci avait pour mission de gommer. Est-ce réussi ? En partie. Cet album est une fois de plus de qualité, mais ça reste une tranche de vie, avec ses hauts et ses bas. Ce qui ne nous empêchera pas de continuer à suivre Juanita avec l’attention qu’elle mérite.

Site officiel

Juanita Stein : Forgiver

Juanita Stein : Get back to the city

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *