JAYA THE CAT : A good day for the damned

Cinquième album pour Jaya The Cat. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le groupe, il s’agit d’une formation hollandaise d’origine américaine qui se définit comme « drunk reggae ». . Ce que vous devez comprendre ? Qu’il s’agit d’un subtil mélange entre reggae, ska, rock fusion et punk rock. Jaya The Cat était plus exactement originaire de Boston, et si vous suivez mon regard, je pense qu’il partage avec un autre combo de là-bas pas mal d’influences communes. Et à part ça ? Et bien, un certain sens de la composition. Efficaces, énergiques, directs et fun, les quinze titres de cet opus transpirent la bonne humeur et donnent envie de remuer du popotin. On imagine bien que la version live doit être encore plus enfiévrée, mais on est déjà bien là. Mes chouchous ? « Wine stained function », « The palm reader’s face looks shocked », « A rough guide to the future », « Amsterdam ». Bon, ceux qui ont déjà jeté une oreille sur les deux disques précédents du groupe n’y trouveront pas de changement majeur, mais si Jaya The Cat ne change pas, il a le mérite de ne pas décevoir non plus. En quelques années, il est parvenu à trouver un équilibre, une harmonie entre rugosité et mélodie. Très pop, son skacore peut lui ouvrir les portes de la discographie de pas mal de monde en-dehors du giron skacore, mais encore faut-il qu’il puisse bénéficier d’une visibilité suffisante !

Paroles de l’album

Site officiel

Jaya The Cat : Amsterdam

Jaya The Cat : Sweet eurotrash

Related Posts

  • 10000
      Les rois du skacore sont de retour pour un huitième album en forme de mise au point. Ah oui ? Juste une mise au point ? Non, parlons plutôt de chef d'oeuvre. Tout simplement. Les Bostoniens n'en sont pas à leur coup d'essai, certes, mais ces derniers temps ils…
  • 10000
    Quand on parle de Santa Barbara, ça évoque (du moins pour moi qui suis déjà sur la pente descendante de la vie, bouhouhou, envoyez-moi vos dons) plus un soap opera généreux en blondeurs peroxydées et en permanentes vertigineuses qu'une formation musicale. Et pourtant, c'est bien là que Mad Caddies a…
  • 10000
    Sixième album pour les californiens de Mad Caddies. Pour ceux qui n'auraient jamais été confrontés à eux, il s'agit d'un groupe de ska-punk qui au fur et à mesure des années flirte de plus en plus avec le rock, voir la pop. Le combo a certes développé un certain talent…
  • 10000
    Punk rock, cornemuse et voix virile, on le connaît déjà bien ce mélange. Mais d’année en année, il y a toujours des petits malins pour se dire qu’on en a jamais assez. Cette fois-ci, c’est le groupe chicagoan Flatfoot 56 qui a décidé de nous en donner une nouvelle leçon.…
  • 10000
    Jeune groupe déboulant de l’Arizona, The Linecutters a fait le choix pas facile mais ô combien louable de se placer en bâtards de Chocking Victim et NOFX. En 12 titres assez longs (47 minutes pour le tout), le combo nous abreuve donc d’un ska punk hardcore metallisé oscillant entre groove,…

One Comment

on “JAYA THE CAT : A good day for the damned
One Comment on “JAYA THE CAT : A good day for the damned

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *