ISRAEL NASH : Lifted

Certains ne se sont jamais remis des disques de leur enfance. A coup sûr, le texan Israel Nash est de ceux-là. Né en 1981, il a grandi avec les artistes qui ont pris la musique traditionnelle américaine et en ont fait quelque chose de neuf et d’excitant : Neil Young, Creedence Clearwater Revival, The Band… Un amour immodéré qui transparaît à travers chaque titre de ce « Lifted », cinquième album de celui qui se définit lui-même comme un hippie moderne. Et si ça musique est empreinte de traditionalisme folk, son univers est constellé de références à la spiritualité. Mais rassurez-vous si vous ne goûtez pas à cette cuisine-là, ça n’influera pas sur l’écoute de ce disque. « Lifted » se déroule comme un rouleau de gazon sur lequel on marche pieds nus sous une douce brise d’été. On l’arpente sans jamais se fatiguer, observant à droite et à gauche des arbres en fleurs, des couchers et levers de soleil sur la plage, des explosions de couleurs pastel. Mais si tout ici est beau et serein, on a jamais cette désagréable sensation de niaiserie qui pourrit l’écoute de certains disques. Bon, bien sûr, il faudra s’abstenir de compulser les paroles si vous ne tenez pas à être désarçonnés : à l’image de l’ambiance générale, celles-ci s’envolent assez haut, et on a même du mal à les atteindre parfois. La voix du vocaliste est nimbée d’un léger écho qui va bien avec les accents nostalgiques de sa musique. Ce disque me fait l’effet d’un The Thrills : même si l’univers n’est pas tout à fait le même, le côté solaire et le bien-être gagné sont identiques. Bourré de titres magnifiques, cet album n’aura aucun mal à vous transporter dans son monde onirique !

Paroles de l’album

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *