HIOR CHRONIK : Blind heaven

S’il était en France, il échapperait à la réforme des retraites ; Hior Chronik, c’est George Papadopoulos, né en 1974 à Athènes (et depuis exilé à Berlin). Le monsieur est un vrai passionné de musique, et a toujours voulu en faire son métier ; ayant oeuvré en radio puis au sein de magazines, il a commencé à triturer les sons il y a une dizaines d’années, s’employant à façonner des paysages sonores à base de piano, nappes de claviers, douceur, mélancolie et ambiances cinématographiques. Une mixture que l’on retrouve bien sûr sur ce « Blind heaven », que l’on pourrait situer à la croisée des chemins du dark jazz, du neo classique, du trip hop et de l’electro ambiant. Vibraphone, trompette, piano, cordes et parfois voix accompagnent effets électroniques et synthés au sein d’une fresque figurative dépeignant un univers sombre et feutré. Quatre invités contribuent à varier les ambiances, mais qu’elles le soient ou pas, ce « Blind heaven » est un ravissement des sens de par sa finesse, sa beauté et sa sobriété qui ne laisse passer que le strict nécessaire pour nous emmener dans son monde. Comme souvent dans ces genres, le disque est un voyage. Qui se termine sur une ouverture ; « Elixir » et ses choeurs angéliques laissent entrevoir une solution, une réponse. Un répit du moins, qu’on espère de plus courte durée possible, puisque, à peine quitté ce paradis aveugle, il nous tarde déjà d’en retrouver les notes douces et tragiques !

Instagram

Facebook

Related Posts

  • 10000
    Hugar est un duo islandais, et sa musique est le type même de chose qu'on peut s'attendre à entendre d'un duo islandais ; un subtil mélange entre post rock (remember Sigur Ros?), trip hop, néo classique et ambiant. De longs, magnifiques et délicatement tristes titres qui vous emmènent tutoyer cimes enneigées…
  • 10000
    Goldie est une légende de la musique électronique, ça ne fait pas un pli. Mais il faut bien reconnaître que le bonhomme, s’il aime les défis et l’expérimentation sonore, ne se soucie pas souvent du caractère écoutable de ses œuvres. Eh bien, ravalez votre salive, vils crapauds, parce qu’ici, on…
  • 10000
    Voilà bien longtemps que je n’avais croisé la route des anglais. Des années. Parce que, même si leur « Against the pull of autumn » (2004) et leur « Weathering » (2011) m’avaient vraiment fait voyager, ils ne sont pas les plus médiatisés dans le genre post rock. Ou indie pop. D’autant plus que…
  • 10000
    La preuve que Bristol n’accouche pas en rayon electro que de formations au spleen contagieux, la voilà. Throwing Snow fait, lui,dans l’electro turbulente et obsédante. « Simmer »,qui ouvre le bal, a quelque chose de trance dans l’adn. Sa ligne mélodique minimaliste vous restera longtemps en tête, même si ça n’est pas…
  • 10000
    Il y a quelques années, je faisais connaissance avec le dark jazz. D’abord avec Bohren & Der Club Of Gore bien sûr, puis avec d’autres joyeusetés, dont Dale Cooper Quartet et...The Kilimandjaro Darkjazz Ensemble. Jason Kohnen, l’un des fondateurs du groupe, a récemment décidé de créer une nouvelle forme musicale.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *