HECTOR GACHAN : Untitled ‘91

Quand « Untitled ‘91 » débarque, on se croirait revenus dans le « English riviera » de Metronomy ; groove timide mais efficace, voix pop indie, et cette gueule de tube tranquilou, presque fainéant. « Nice guy » suit le même chemin avec autant de succès. C’est le deuxième titre et on a déjà l’impression d’avoir déniché une perle rare : cool ! « Really something » donne l’impression bizarre de commencer par un fade out, mais ça ne l’empêche pas de se montrer aussi marquante que les autres. Puis vient « Dick Daisey » et son groove brinquebalant ; ce titre moyen met un bémol à notre enthousiasme jusqu’ici débordant. Mais c’est pour mieux repartir avec le gimmick rock n’ roll de « Derby daze », pas la chanson de l’année mais assez fraîche pour qu’on s’y laisse prendre. « Drina » fonctionne aussi très bien . Par la suite, on sera de nouveau charmé par « Balkan boy », « East west » et « Easy », le reste se situant entre l’agréable et le moyen. Bilan plus mitigé donc que ce à quoi on avait envie de croire au départ, mais voici tout de même un album que l’on se plaira à redécouvrir à quelques reprises, bercé par son style si particulier entre indolence et nonchalance, mais gardant toujours une couleur electro pop actuelle et une attitude indie synonyme de street credibility chez les poppeux. Vous l’aurez compris : « Untitled ‘91 » est validé mais doit beaucoup au plaisir de la découverte : à voir si Hector Gachan saura se renouveler pour la suite des opérations !

Site officiel

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    "The English Riviera" avait été pour beaucoup, moi y compris, une jolie surprise, un bonbon doux et piquant à la fois, dont on ne sait pas trop quoi penser lorsqu'il est en bouche, mais dont le goût appelle à retenter l'expérience aussitôt après. Mélange d'apparence maladroite mais bien plus malin…
  • 10000
    Le voici donc, le grand gagnant 2011 du meilleur album. J'étais totalement passé à côté des premiers albums du groupe, voici donc de quoi me rattraper. Metronomy, c'est un groupe anglais qui habille sa pop d'électro et d'expérimentations diverses pour la rendre à la fois unique et accrocheuse. Une musique…
  • 10000
    Je vieillis. C'est indéniable. Chaque jour, je m'éloigne un peu plus des centres d'intérêt des jeunes, de leurs goûts, de leurs délires, de leur langage verbal et non verbal. Prenons Surf Philosophies par exemple. Musicalement, j'y retrouve du The Knife, du Metronomy et un peu de Klaxons (plus dans l'agencement…
  • 10000
    Morgan Kibby, 33 ans, a derrière elle un groupe (The Romanovs), mais aussi une collaboration de quelques années avec M83. Pas mal. Mais la jeune femme en veut plus, et arrête tout pour se concentrer sur une carrière solo sous le nom White Sea, dont « Tropical odds » est le second…
  • 10000
    Venus de l'au-delà, Emile et ses Zolas reviennent se venger du manque de considération que les jeunes ont pour eux, à grand coup d'électro-pop indé ! Comment ça, je ne fais peur à personne ? Bon, c'est clair, les canadiens non plus ne sont pas là pour faire flipper les masses laborieuses,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *