HALPHAS : Dawn of a crimson empire

Halphas fait partie de ces groupes de black avec tout l’attirail (cuir, facepaints, clous) qui se complaisent à appliquer une formule classique, basée sur les éléments fondateurs du genre ; la haine, l’intensité, la malfaisance. Halphas, donc, est un combo allemand qui signe ici sa première œuvre. « Dawn of a crimson emipire », bien que ne se contentant pas d’invoquer les habituels démons et réciter consciencieusement le manuel du bon petit sataniste, reste un livre ouvert au niveau musical ; on y trouve l’intro bien ambiante façon rituel maléfique, le riffing à la Dark Fu’, les hurlements déchirants, l’emphase haineuse, les brusques accélérations, l’ambiance typiquement scandinave, et de-ci de-là, pour casser la monotonie, quelques influences pagan. Oui, tout ça n’est guère original. Mais mesdames et messieurs, on a beau venir voir à des kilomètres des titres comme « Through the forest » ou « Necromancer », leur efficacité est indiscutable. On y trouve tout ce qu’on est venu y chercher, et c’est déjà pas mal. Et si tous les titres ne sont pas de la même trempe, c’est pas grave : ils permettent de faire redescendre la pression tout en proposant un style voisin mais plus tempéré. Ce disque me fait aussi penser à Throne Of Ahaz par son aspect justement plus mid-tempo (attention, on est encore bien loin du doom black), et au final ce « Dawn of a crimson empire » est donc une très bonne surprise.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Dark Funeral a été l'un de mes groupes fétiches pendant un temps. Son black metal mélodique et violent, profondément satanique, assez grandiloquent mais d'une efficacité sans faille, m'a conquis dès son premier très bon album « The secret of the black arts », et encore plus sur l'exceptionnel « Vobiscum satanas ». et puis,…
  • 10000
    Trois ans après un « Sworn To The dark » qui marquait un virage vers plus d'efficacité et de brutalité, Watain nous revient avec un album tout aussi heavy mais plus varié et moins évident. On peut également y percevoir un côté progressif plus prononcé ; Watain, tout puriste du black soit-il…
  • 10000
    Dark Funeral endormi, Setherial en perte de vitesse, rien ou presque ne paraît en mesure de stopper Watain et son "Sworn To The Dark", implacable machine de guerre. Troisième opus maléfique pour ce trio suédois totalement dévoué au malin et à ses sbires. Pas d'effets de manche, pas d'attitude plus…
  • 10000
    Parfois, les biographies sont très informatives. Parfois, elles sont complètement superflues. C’est le cas pour celle de Kadaverdisciplin. Sans en lire une ligne, j’aurais pu supposer qu’il s’agissait d’un groupe suédois, dont les sujets de prédilection sont la mort, le chaos et la destruction, et dont les influences ont quelque…
  • 10000
    Comme son nom l'indique, Necronautical entretien un rapport étroit à la fois avec le monde subaquatique et la mort. Et reconnaissez que le black metal océanique, c'est pas courant ! Mais heureusement, les anglais ne proposent pas qu'un concept fumeux. Non. Necronautical (oui, je sais, ce nom...) c'est aussi et surtout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *