GOGGS : Pre strike sweep

Derrière ce nom qui hélas évoque côté français plus un lieu d’aisance qu’autre chose, se cache un Ty Segall décidé à en découdre à l’aide d’un rock hardcore punk noisy bien vénère. Il s’agit ici du deuxième album du combo, et on peut dire que celui-ci ne s’est en rien assagi. On peut même constater une nette amélioration face au premier opus qui tenait plutôt de l’anecdote. Bon, ok, on est pas non plus dans l’inoubliable, mais il y a du mieux. Les titres sont plus précis, plus accrocheurs, et l’ensemble sent l’authenticité à plein nez. Maintenant, est-ce que les titres de « Pre strike sweep » comportent des riffs et une ambiance rares pour le genre ? Non. Clairement, on a beau bien aimer Ty Segall, rien ici n’est d’une originalité folle. Mais c’est bien foutu, ça sent bon le punk et c’est assez rapide pour qu’on n’y baille pas. Ce qui ne signifie pas que le disque vous tiendra éveillé des jours entiers. Disque de circonstance, témoignage d’un respect et d’un amour du genre non feints, il s’insère dans une certaine tradition diy et suscitera à raison une certaine admiration. Bref, c’est pas mal pour une musique qui crache à la tronche de ses auditeurs, mais pas transcendant non plus !

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *