GODSPEED ! YOU BLACK EMPEROR : Luciferian towers

Ce n’est pas très original ce que je vais vous dire, mais je ne me suis jamais vraiment remis de « Slow Riot for New Zerø Kanada », terrible leçon de post rock lunaire des canadiens sorti en 1999. La suite, logique, a confirmé le positionnement éminemment politique du collectif à géométrie variable, sa poésie musicale lancinante oscillant entre brume urbaine et éclaircies aveuglantes. « Luciferian towers » est le sixième album du groupe, et comme on pouvait s’y attendre, le processus de décollage enclenché avec « Allelujah ! Don’t bend ! Ascend ! » est accentué ici. Oubliées les inexorables montées en puissance, la rage mal contenue, les explosions de puissance et d’émotion, et même les avancées souterraines inquiétantes. Ce disque confirme le changement de plan de vol ; GYBE vole à présent plus haut dans les cieux, son post-rock ne touchant terre qu’à de rares occasions. Le souci, c’est que ce qui faisait pour moi le sel de son style, à savoir ses riches nuances, en prend un coup dans l’aile. Certes, les moments grésillants, lancinants, orageux sont toujours là, mais à part sur l’exceptionnelle « Anthem for no state pt III », je n’arrive pas à trouver une prise. A la réécoute, le neo jazz apocalyptique de « Undoing a luciferian tower » me parle plus,, et je me rends compte que la dernière trilogie est dans son ensemble assez captivante. L’ensemble est intéressant, d’ailleurs, mais je persiste à le trouver un peu trop sage. Bref, je suis tiède.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Godspeed You Black Emperor, représentant d'un genre qui ne lui avait rien demandé et à qui il n'a rien demandé non plus, semble, malgré sa pause de dix ans entre 2002 et 2012, avoir toujours été là. C'est l'apanage des grands groupes, ceux qui ont su développer un univers unique…
  • 10000
    Le groupe canadien le plus culte après Skinny Puppy est de retour ! Pour les néophytes, le collectif produit un rock à la fois riche et minimaliste, uniquement instrumental, avec de longs morceaux à la progression lente mais immuable, que d'aucuns qualifient de post rock. Fidèle à lui-même, GYBE nous…
  • 10000
    Émanation du label canadien constellation et formé en partie des membres de l’activiste Godspeed You Black Emperor !, Silver Mt Zion revient un an à peine après le bon mais pas inoubliable « Born Into Trouble As The Sparks Fly Upward ». Même si le groupe a toujours du mal…
  • 10000
    Deuxième album pour ces suisses au nom difficile, évoquant certainement la ville du siège de la Nasa ukrainienne. Car d'espace, il en est question ici. Quatre titres pour plus d'une heure de musique, c'est vous l'aurez compris un voyage au coeur du post-rock qui nous est proposé ici. Mais pas…
  • 10000
    Dans la famille « post rock musclé et riche en pathos», je demande If These Trees Could Talk. Un peu comme God Is An Astronaut, le groupe est mené par deux frères et privilégie l'émotion à la technique. La ressemblance s'arrête là. Car là où le second cité se perd volontiers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *