GAB’1, MC Jean : Seul… Je t’emmerde

mc jean gab1 seul

Mc Jean Gab’1, c’est un kamikaze sans dieu ni maître, un franc-tireur qui ne fait pas dans la dentelle, balançant sur son univers autant que sur ses voisins de palier du hip hop, parlant vrai et rude, et ne s’encombrant pas de style ou même de rimes. C’est du moins ce qu’il avait laissé voir sur son premier album dont le single « J’t’emmerde » résonne encore huit ans après. Mais de clash et d’attaque frontale, il n’en est pas question ici, ou si peu. Plus calme, et loin de la scène et de ses guerres intestines et lyricales autant par son grand âge que son mode de vie et son expérience, le bonhomme nous livre sa prose sans fard, crue et nue, et pose quand il le sent et comme il le sent sur des instrus beaucoup plus extravagants que sur son premier album « Ma Vie » ; electro, post house, et pas mal d’expérimentations inclassables servent ici de bande-son. Et c’est hélas là que ça pêche… Un peu trop bizarres, pas assez accrocheurs, ou juste trop loin de l’image old school du rappeur, usant et abusant de l’argot comme pour mieux marquer sa singularité, ces pots-pourris musicaux paraissent pour le moins déplacés, et dérangeront probablement autant les fans que les autres. Côté causerie, on reste en terrain connu, mais là aussi, on reste un cran en-dessous du premier disque, la faute peut-être à un mix pas assez agressif du flow (slam serait plus juste) de notre quadra du rap. Bref, si j’ai encore un grand respect et un gros coup de cœur pour le côté punk et l’authenticité du personnage, les défauts décrits l’emportent et me gâchent mon plaisir. J’espère en tout cas que le cinéma ne nous privera pas de découvrir un troisième album. 

Site officiel

Mc Jean Gab’1 : Cabouche

Related Posts

  • 10000
    L'Amérique a Eminem, la France aura Mc Jean Gab’1. Et s’il n’a pas le glorieux entourage du premier, il y a quelques ressemblances. Le baroudeur se pose en redresseur de torts. Tout d’abord du rap français avec le blockbuster « J’t’emmerde », mais c’est l’arbre qui cache la forêt…Mc Jean…
  • 10000
    J'écoute peu de rap francophone. Mais j'ai la prétention de n'écouter que des choses de qualité. Il faut dire qu'à la différence du rap ricain je m'attache beaucoup au texte, à l'esprit, à l'attitude. Asocial Club, par exemple, est un collectif de mc's venus d'un peu partout mais avec pour…
  • 10000
    La Canaille, c'est un peu un Zone Libre avec une voix masculine mais paradoxalement moins de testostérone que le collectif de Serge Teyssot-Gay et Casey ; moins rock, plus posé, plus métissé musicalement, plus sombre aussi. Mais pourtant proche. Du flow froid et rampant de Marc Nammour, de ses textes…
  • 10000
    L'artwork de ce nouvel et deuxième album de Casey, fine plume du hip-hop dont les fréquentations parlent pour elle (La Rumeur, Serge Teyssot-Gay), est peuplé de saleté, de noirceur, de chaînes et de cassures, tout comme son verbe et sa musique. Pas d'échappatoire : la demoiselle est plus virulente et…
  • 79
    Étrange. De tous les vieux briscards du rap français, Mc Jean Gab'1 est bien celui que je voyais le moins succomber à la mode du trap. Et pourtant, le quasi-quinqua s'est toujours illustré par son anticonformisme. Claude M'Bouss a toujours emmerdé tout le monde, en a toujours fait à sa…
    Tags: jean, gab, ne, mc, premier, français, rap, album, autant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *