FREKO : Mon silence

Freko traîne ses failles et son flow unique dans le milieu rap depuis un bon moment maintenant. Il a croisé la route et partagé morceaux et scènes avec bien des acteurs majeurs du rap game hexagonal (heptagonal ?), que ce soit avec ATK ou en solo. Pourtant, il y a des chances que beaucoup d’entre-vous ne le connaissent pas. Voici de quoi réparer cette faute de goût. Freko présente 12 titres assez hétérogènes comme à son habitude (le bonhomme a toujours su varier les plaisirs musicaux, puisant son inspiration dans des styles peu conventionnels), très axé egotrip et partage d’expérience. Il faut dire qu’il en accumule, le Freko Ding, des expériences. Franchement, sa vie pourrait être adaptée au cinéma, ou en roman, tant on la croirait sortie d’une saga dramatique. Et son évolution, musicale comme idéologique et lyricale, est également assez marquante. Freko est un gosse de la rue, qui a grandi et appris à coup de poings dans la gueule. Forcément, ça laisse des traces, et ça n’aide pas à avoir beaucoup de respect pour la société qui nous entoure. Freko a longtemps été un vandale, et a évolué en un être plus réfléchi et posé ces dernières années. Mais que les puristes se rassurent, il conserve ce « comportement névrotique » qui fait son charme. Entouré de quelques complices de toujours, il montre dans ce deuxième album solo l’étendue de ses pouvoirs. Son flow entre un Lino d’Arsenik et un harangueur raga reste unique et parvient à lui seul à capter l’attention. Mais il a toujours pris soin de soigner ses sons, et on restera impressionnés par les « Mon arme c’est la plume », « On continue », « Situation difficile », « Comportement névrotique », ou « Mon silence ».

Si vous n’avez jamais croisé son chemin, vous découvrirez ici en Freko un personnage riche et complexe, portant un amour sincère au rap, qui ne lui rend pas assez. A vous de faire en sorte d’inverser la tendance maintenant.

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Oh, putain, ça nous rajeunit pas. J'étais à l'époque d'Arsenik un inconditionnel des rimes riches et des textes incisifs de Lino et son frangin Calbo. Vous pouvez d'ailleurs retrouver les chroniques sur ce site. Mais j'avais complètement loupé son premier album solo. Pas loupé grand-chose, me disent certains esprits éclairés.…
  • 10000
    « Boombap 2.0 ». Une jolie formule qui, Lacraps l’avoue, n’a pas de signification profonde. Vieilles formules à la diction moderne, pourrait-on dire ? Oui. Lacraps, nordiste d’origine, montpelliérain d’adoption, est venu tard au rap. Trop occupé à survivre. Ce qui ne signifie ni qu’il est plus « street » qu les autres, ni moins…
  • 10000
    Décidément, je croise souvent le beatmaker Mani Deiz en ce moment. Et autant il est efficace et posé en solo, autant il est un atout considérable pour ses collaborateurs dans le domaine hip-hop. Cette fois-ci, donc, c’est avec Lucio Bukowski qu’il s’associe le temps de 38 minutes d’un rap français…
  • 10000
    Les frères Calbo et Lino, d'origine congolaise et débarqués à Villiers le Bel, découvrent logiquement le hip-hop, étendard de la rebellion des jeunes dans es cités à cette époque. Ils fondent Art Sonic en 1992 avec l'un de leurs cousins, et galèrent jusqu'en 1998, date de sortie de ce premier…
  • 10000
    Les frangins Lino et Calbo, ayant réussi le tour de force de se hisser parmi les groupes majeurs du hip-hop français en l'espace d'un album seulement (et de quelques side-projects), ont eu à subir les sempiternelles accusations de prostitution artistique et de volonté commerciale de la part d'une certaine frange…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *