FRANK RABEYROLLES : For your eyes only

Nommer un disque « For your eyes only » tient forcément de l’humour ou de la folie douce. Lorsque « To keep inside », ce n’est pas le premier qui saute aux yeux : on ressent ici une noirceur et une pesanteur héritée d’un Black Heart Procession, mais coupée à l’electro-pop désillusoire de The Notwist. On aurait pu trouver pire comme mise en bouche. « Tender child » est plus retorse mais non moins douce-amère ; la mélancolie semble être une amie fidèle de ce nouvel album du français. La voix discrète de l’auteur / compositeur se marie parfaitement à ses chansons aux mélodies parfois évidentes parfois plus alambiquées mais toujours chargées d’une atmosphère irréelle, entre ambiant spatiale et indie pop expérimentale. Mais là où Frank est malin, c’est qu’il a beau aimer triturer les sons, il ne laisse jamais jamais l’auditeur se perdre dans ses entrelacs mélodiques, bâtissant uniquement des titres courts et donc exempts d’étirements contre-productifs. Ce deuxième opus est certes assez ramassé (28 minutes, 10 titres, ça reste léger), mais c’est suffisant pour qu’on y pénètre et qu’on y comprenne le monde bigarré du bonhomme. On y trouve de très bons titres (« To keep inside », « Colder than tears », « More love », « Our house », « Protected ») et d’autres plus moyens (je vous en laisse juges). Comme pas mal de disques en fait. Mais il est vrai que « For your eyes only » a quelque chose d’assez hypnotique, un vocabulaire assez unique pour qu’on nourisse l’envie de le retrouver immédiatement et dans le futur. A bientôt donc Frank !

Site officiel

Frank Rabeyrolles : Crystalline

Related Posts

  • 10000
    Attention, ce nouvel album de The Notwist n'est pas un nouvel album de The Notwist. Enfin, si, dans le sens où on y retrouve (presque) tous les éléments représentatifs de l'identité du groupe : douceur, mélancolie, expérimentation, electro-pop, indie pop, post rock. Mais pas de voix à l'horizon, ou alors juste…
  • 10000
    Est-ce que les allemands de The Notwist, avec du temps et du recul, avaient également perçu dans le prédécesseur de ce "Close to the glass", j'ai nommé "The devil, you & me", un certain immobilisme , un manque de prise de risques ? En tout cas, ils nous reviennent six…
  • 10000
    Six ans après le très bon « Neon Golden », on retrouve nos electro-popeux de The Notwist là où ils nous avaient laissé. Rien n'a bougé ici ; les petites mélodies fragiles, les entrelacs électroniques, la voix pâlotte de Markus Acher, la mélancolie, tout y est. Et si quelques titres sont un…
  • 10000
    Je me souviens avoir été conquis par The Notwist et leur album "Shrink" paru il y a quelques années. C'est donc confiant que je me suis plongé dans l'écoute de ce "Neon Golden" dont la presse dit déjà grand bien. The Notwist est une formation allemande qui a commencé sa…
  • 10000
    The Album Leaf, projet solo du pianiste Jimmy LaValle, fait partie de ces projets transgenres dont j'ai un jour croisé la route avec bonheur (en 2004, avec « In a safe place » plus exactement)... avant de de complètement perdre leur trace. Il faut dire que des combos aux habitudes d'hybridation rock…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *