FOG : Eponyme

fogfog

Ninja Tune est, on le sait, un label de qualité et de référence en matière de trip-hop, hip-hop sombre et electronica. C’est de cette troisième catégorie qu’on pourrait rapprocher Fog, même si sa musique est un vaste fourre-tout. Folk, pop, ambiant, trip-hop, hip-hop… On ne sait plus où donner de la tête. Pourtant on peut trouver comme fil directeur un climat pluvieux, relativement sombre sans pour autant être inquiétant. Un sentiment de froide quiétude, de sérénité glaciale parcourt l’album, lui donnant un côté étrange. Fog est un album qui ne se révèle pas à la première écoute mais qui n’en est que plus intéressant. Les styles se télescopent mais l’unité persiste, indéfinissable et troublante. Atmosphère, atmosphère…

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Sortir un album tous les six ans peut être un bon moyen de ne pas saturer médiatiquement le public, tout en créant une attente. A condition qu'à la sortie de l'arlésienne, la qualité soit au rendez-vous. Mais tout ceci est bien loin de l'univers de M. Josh Davis. Pas d'opération…
  • 10000
    Je suis des yeux ce dj et mc toulousain depuis un bon moment déjà ; depuis 2011 et son « Lullabies for insomniacs », et je pouvais déjà à l'époque affirmer sans sourciller que ce bonhomme avait du talent. Oui, bon. Des français surdoués de l'electro, franchement on en manque pas ; alors pourquoi…
  • 10000
    Duo de L.A. remarqué en 2013 par un premier album entre dubstep et electro, Kill The Computer remet le couvert très peu de temps après donc avec ce disque au titre peu évocateur. Soit dix titres balayant le spectre de la musique électronique dans les grandes largeurs, prenant là du…
  • 10000
    Le temps où le nom d'Alias était étroitement et exclusivement lié à l'abstract hip-hop est bien loin. Aujourd'hui et de plus en plus, Brendon Whitney donne dans l'electro ambiant et l'electronica. Bien sûr, il reste quelques traces ça et là, mais on serait quand même bien malin de deviner qu'Alias…
  • 10000
    Malgré le sample très « spécial » (je vous laisse le découvrir) des deux premiers titres de ce troisième album de l'américain Deru et son artwork faisant apparaître une aile, cet album n'est en rien un disque de musique chrétienne. Inconnu par chez nous malgré des collaborations assez prestigieuses côté bandes originales…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *