FAVEZ : Bellefontaine avenue

favez_bellefontaine

La suisse n’a jamais été un pays très rock n’ roll, soit. Mais est-ce une bonne raison pour nier l’évidence quand elle se présente ? Prenez ce « Bellefontaine avenue », septième (si on compte les trois premiers parus sous le nom de Favez Disciples) album de Favez. Sous ses airs anodins, derrière sa pochette tristounette, se cache l’un des meilleurs album emo-powerpop de tous les temps. Tout y est : la rage, le désespoir, la douceur, la rébellion, l’arrogance, les remords. Et un putain d’impact mélodique qui emporte tous les suffrages : « Emmanuel hall », « Times were high », « Battle weary blues », « The killer show » sont en première ligne, mais les autres ne sont vraiment pas loin derrière. Là où le groupe gagne vraiment son pari, c’est qu’on a pas l’impression d’écouter un parangon de rock adolescent à mèche. Non, on a ici le meilleur des deux mondes, entre urgence adolescente et maturité bien adulte. Ce disque, je l’ai écouté des dizaines, peut-être des centaines de fois, et je ne m’en lasse pas. Homogène, concis, efficace, un vrai disque de rock.

Site officiel

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Troisième album pour les américains de Silversun Pickups, toujours aussi inconnus sur nos terres. Et pourtant, ce "Neck Of The Woods" a été précédé de deux très bons albums, et marque les dix ans de carrière du groupe. Alors oui, même s'il le fait avec passion et application, même s'il…
  • 10000
    Formé en 2013, Pup présente déjà aujourd'hui son premier album. Le quatuor canadien est à la croisée des chemins du punk rock, de la powerpop et de l'emo burné. On pense pas mal au premier album de Weezer en plus punk ; ça pourrait être pire. Ce n'est pas un…
  • 10000
    10 titres, 31mn. Trop long pour du grind, trop court pour du sludge ou du noise, ça doit donc être du rock alternatif ou du punk. Bingo. Timeshares est un combo ricain, et « Already dead » son deuxième album. Le premier était apparemment plus virulent ; celui-ci ne crache pas sur le…
  • 10000
      Je me souviens, il y a quelques années (oui, bon, d'accord, une bonne dizaine, ça ne me rajeunit pas !), avoir su affirmer de façon certaine que tel ou tel disque était l'œuvre d'un groupe français. Aujourd'hui bien malin est celui qui saurait dire qu'Atomic Garden est français. Pour…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *