FACS : Lifelike

Fondé en 2007 par des ex Disappears (ou actuels, je pige pas tout), Facs est un jeune combo qui utilise le post punk comme un bac à sable. Comprenez que si c’est bien sa matière première, il lui fait subir des choses qui en altèrent fortement la saveur et la couleur. De là à le rendre méconnaissable, non, pas encore. Mais assez en tout cas pour garantir aux fans du genre des sensations nouvelles. « Another country » commence par jouer la carte du noise / drone, avant d’embrigader une batterie tribale et une basse puissante. Puis c’est un chant hypnotique qui s’y place. Une entrée en matière bien rampante et vicieuse. « In time » a beau arborer un visage plus « chanson », elle reste tout aussi retorse. « Xuxa » et les suivantes se partagent aussi entre feeling gothique / cold wave (bonjour le « Pornography » de Cure), tribalité retrouvée, débordements noisy (Einsturzende Neubaten, êtes-vous là ?), chant psalmodié, répétition très kraut et basse post punk. J’avais raté le premier album du groupe l’an dernier, mais l’entrée en matière via cet ep me convient tout à fait. C’est énigmatique, pas forcément très accrocheur ni « musical », mais incontestablement intéressant. A suivre !

Instagram

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *