EXOCRINE : Molten giant

Non, le techno death n’est pas l’apanage des américains ou des allemands ; en France aussi, on sait se triturer le bulbe et malmener sa guitare à une vitesse supersonique pour produire des titres brutaux et complexes. La preuve encore avec ce troisième album des bordelais d’Exocrine. Désormais signés chez Unique Leader, label américain, ils y semblent parfaitement à leur place tant leur style est assez proche de celui de leurs cousins d’outre-atlantique. En effet, cet album avance dans le sens d’un mariage plus prononcé entre riffs directs, structures labyrinthiques et incursions mélodiques (parfois) inattendues. Mais comme dans tout mariage, il y a des hauts et des bas. Ainsi, sur plusieurs titres dont l’introductif « Scorched human society », on a parfois du mal à comprendre où veut en venir le groupe, trop occupé à enchaîner les riffs de bûcherons, dont certains ne semblent être là que pour démontrer la puissance du jeu des gratteux. Heureusement, ce sentiment s’estompe vite lorsque surviennent les parties les plus mélodiques. D’ailleurs, puisqu’on en parle, celles-ci sont nombreuses et assez exceptionnelles. Niveau technique, rien à reprocher au combo qui s’est encore affiné depuis un an et sa dernière sortie « Ascension ». Concrètement, tous ces éléments forment un tout extrêmement intéressant et riche. On peut simplement regretter que Exocrine aie tendance à juxtaposer plutôt que superposer ses parties mélodiques et techniques ; cela décuplerait l’impact de chaque titre. En tout cas, un effort considérable a également été fait sur la production, carrée chaude et précise, particulièrement fine sur les parties « ambiances ». Bref, si Exocrine a encore une marge de progression, « Molten giant » est un énorme disque !

Site officiel

Exocrine : Hayato (lyric video)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *