ESBEN AND THE WITCH : A new nature

esben_newnature

Il est plutôt rare de tomber sur un groupe dont le style est unique et inimitable. Esben And The Witch, c’est ça. Sorte de croisement entre Shannon Wright, du post rock et un groupe de doom sludge, il produit depuis 2008 une musique atypique, à la fois belle et orageuse, difficile à cerner et à décrire. Ce troisième album va encore plus loin que les précédents, poussant tous les aspects du trio dans ses retranchements. Le résultat est à la fois plus ambiancé, plus rock indé et plus lourd. Si quelques passages un peu trop contemplatifs sont à déplorer, la majeur partie de l’album est vraiment excellente. Mais la grosse difficulté pour le groupe est bien de trouver un public suffisemment ouvert d’esprit pour l’accepter, car les passages sludge sont vraiment très metal. Si c’est le cas pour vous, « A new nature » est un album à découvrir de toute urgence !

Site officiel

Esben And The Witch : Dig your fingers in

Related Posts

  • 10000
    Enfants du rock, les quatre parisiens de Man Is Not A Bird ont gardé du post rock le goût pour des titres aux mélodies puissantes et à la progression en dents de scie, du shoegaze l'amour de l'éloignement et de l'étouffement, du metal la science du mur de grattes. Ils…
  • 10000
    Sortez cotillons et langues de belle-mère, les trois de Fonoda débarquent pour la fête ! Bon, ok, c'est pas drôle. Ce disque non plus d'ailleurs. Imaginez Godspeed You Black Emperor faisant un bœuf avec un chanteur dépressif, et vous aurez une idée précise de ce que « Eventually », deuxième album des allemands,…
  • 10000
    D'emblée, le nom du groupe me séduit. Et pourtant, je suis à cent lieues d'imaginer ce que me réserve « Nord », premier album des Bordelais. Le premier titre nous plonge dans un univers sombre, en pleine tourmente post rock. Le second tape dans le post hardcore, et les suivants louvoient entre…
  • 10000
    Get A Life. 3 titres de 10 minutes. Un digipack sobre et beau. Tout ça sent le post rock, ou le post hardcore. Je glisse le disque rouge sang dans la platine, et...bingo ! Le premier titre déboule, mélancolique à souhait, et quand une voix arrive, surprise ! Il s'agit…
  • 10000
    Étrange objet que voilà, qui réunit deux genres bien différents, à savoir le post hardcore pour Superstatic Revolution et le post rock pour Pupille. Le dénominateur commun pourrait juste être un amour des structures progressives et une relative tension, une émotion à fleur de peau. Là ou le post hardcore…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *