EPIC NORTH : Arcadia redux

epicnorth_arcadiaL

Epic North pratique une musique pour geek. Comment je peux me permettre de prendre un ton aussi assuré, presque péremptoire si je n’étais derrière mon clavier ? Et bien, c’est simple : le groupe définit lui-même le genre qu’il pratique comme de la « trailer music ». Soit une musique de bande annonce, fonctionnelle par définition, mais pas forcément destinée à une écoute attentive une fois expurgée des images qu’elle est sensée aider à faire vendre. Et d’ailleurs, hormis le facebook du collectif, il est difficile d’en trouver une trace sur internet. Pourtant, Epic North ne chôme pas, proposant depuis 2013 une pelletée de productions dont celle-ci, dernière en date, toujours aussi épique, dramatique et bombastique. Car oui, même si on en parle pas, ce genre de musique est (forcément) efficace, accrocheuse, en un mot bonne. Alors oui, elle est aussi complètement à réserver aux amateurs de musique de film, dont elle reprend et concentre toutes les ficelles et tous les codes. « Arcadia redux » est donc une collection de morceaux instrumentaux richement orchestrés, pas très originaux et un peu pompiers mais très puissants et très bien tournés. En fin de compte, on passe un bon moment ici, et on y reviendra avec plaisir à l’occasion.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Formé en 2010 et ici mis en lumière par K-scope, label dédié au rock progressif, ce duo anglais se balade entre post rock, electro ambiant et musique de film sombre, comme le titre de ce premier album l'indique. N'ayant pas eu le loisir de découvrir le groupe sur les trois…
  • 10000
    Pour un troisième volet en forme d’apothéose, Howard Shore a du mettre les bouchées double pour cette ultime b.o. Grandiose, c’est le mot qui vient à l’esprit ici. Bien plus tragique et sombre que ses préquelles, cette partition fait honneur au monumental film de Peter Jackson. Que ce soit avant…
  • 10000
    Le regain d'intérêt pour Tolkien et son oeuvre est mondial, et les autrichiens de Hrossharsgrani (oui, je sais, et moi non plus je n'arrive pas à le prononcer !) sont bien décidés à nous le démontrer. Issus de la galaxie metal, ils en ont abandonné toutes les caractéristiques pour pratiquer…
  • 10000
    Dave Bessell traîne dans les milieux de la musique électronique, ambiant et progressive depuis quelques temps. Il a contribué à quelques grands noms de la scène, posé son empreinte sur pas mal de bons disques. Ce « Black horses of the sun » est son troisième album « solo », même si tu l'auras…
  • 10000
    L'increvable Hans Zimmer, décidément beaucoup courtisé ces derniers temps, nous livre l'une de ses partitions les plus originales avec la musique de ce « Sherlock Holmes » nouveau. Influences tziganes, ambiance corsaire à la « Pirates des caraïbes » et automatismes du monsieur s'y entrechoquent pour faire naître une ambiance à la fois mystérieuse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *