ENSLAVED : Vertebrae

enslaved vertebrae

Qu’on se le dise, Enslaved est plus aujourd’hui à considérer comme un groupe de progressif qui fait du metal que le contraire ! Les fans de la première heure sont prévenus ! De toute façon, ceux-ci sont déjà partis depuis longtemps, s’ils n’ont pas su grandir et évoluer au rythme de leurs idoles. « Vertebrae », donc. Sans surprise, on retrouve le groupe dans un univers froid et sombre, ou les mélodies vocales en voix claires prennent de plus en plus de place, où les ambiances psyché l’emportent sur le côté épique des titres. Non que ceux-ci soient mauvais, non. Leur apparente simplicité cache bien souvent des merveilles insoupçonnées, et il faudra revenir à ce disque à plusieurs reprises pour s’imprégner de son ambiance et l’apprécier vraiment. Ce qui surprend véritablement ici, c’est la voix de Grutle, de plus en plus proche d’un Impaled Nazarene, encore plus perceptiblement puisque la sauvagerie est ici presque totalement abandonnée. Un chant haineux qui d’ailleurs n’a presque plus sa place ici, et qui dénote parfois, sous cette forme du moins. « Vertebrae » oscille encore entre parties pêchues et purs moments de bonheur planants. Un équilibre parfois instable, mais qui confère au groupe une richesse et un pouvoir de surprendre appréciable par les temps qui courent !

Paroles de l’album

Site officiel

Enslaved : The watcher

Related Posts

  • 92
    Enslaved, on le constate depuis quelques années, a choisi le voyage comme ligne de conduite. Plutôt que de se choisir un genre musical personnel et de s'y arrêter, il a choisi d'évoluer par strate, redonnant sa vraie signification au qualificatif « progressif ». Car oui, Enslaved produit de la musique progressive. Pas…
    Tags: de, un, plus, enslaved, groupe, à
  • 85
    Après le New York hardcore, Full Blown Chaos nous fait le coup du New York metalcore. Brutale et sans compromis, la musique de ce premier album s'adresse directement aux plus durs d'entre vous. Car malgré une pointe de mélodie par-ci par-là, les treize titres de ce premier opus sentent la…
    Tags: de, à, un, plus
  • 83
    J'étais de ceux que « In Rainbows » a déçu. Trop propret, trop facile, comme si une certaine convenance musicale de la part du groupe devait contrebalancer l'audace commerciale, le doigt d'honneur tendu nonchalamment aux majors et à leur modèle économique en fin de vie. Ok, c'est bien beau les idées, mais…
    Tags: de, plus, un
  • 81
    Puressence est une formation anglaise qui pratique une pop indé assez mélancolique et poignante, avec la particularité de comporter un chanteur à la voix très androgyne (pour tout dire, j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'une chanteuse). Et l'air de rien, c'est un groupe qui vient d'atteindre ses 19 ans de…
    Tags: de, un, plus, à
  • 80
    Tous les fans de metal extrême qui ne connaîtraient pas encore les italiens d’Ephel Duath devraient rougir de honte après l’écoute de ce nouvel opus. Pas beaucoup plus que pour le précédent, me diront les initiés, mais plus le temps passe, et plus leur faute s’alourdit. Un petit point d’histoire…
    Tags: de, un, plus, à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *