ENGINE DOWN : Engine Down

enginedown_eponyme

Nous sommes en 2004. Engine Down, groupe de Richmond en Virginie, est sans le savoir au crépuscule de sa carrière. La petite scène post hardcore / emo dont il est issu ne va pas tarder à imploser aussi. Mais ça ne l’empêche pas de sortir ce disque d’une justesse impressionnants, qui donnera forcément (et c’est heureux) envie de découvrir la suite des aventures de ses membres au travers de Biology ou Sparta. De la rage et de la mélodie, c’est ce qu’on trouvera ici. « Rouge » place d’entrée de jeu le groupe sur les rails de l’efficacité, bientôt rejoint par « And done ». Et si « Control group » fait un peu redescendre la pression par son côté plus passe-partout, ce n’est que pour mieux repartir encore plus fort avec la terrible « Cover ». Par la suite, on a hélas un peu moins de certitudes mélodiques, un peu plus de titres moyens, aux riffs plus communs. Heureusement, la voix simple mais expressive de Keeley Davis fait facilement basculer du doute vers l’adhésion. Au final, ce sont les qualités du projet que l’on retient.

Site officiel

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    Thrice est l'un de ces nombreux groupes emocore qui ont petit à petit basculé du côté moins obscur de la force, se rapprochant d'un rock indé plus accessible traversé de moments plus énervés. Ce sixième album vient confirmer la tendance, ainsi que tout le bien qu'on pouvait penser du groupe.…
  • 10000
    Pur produit de la société américaine, le floridien Underoath mélange sans hésiter emocore et foi chrétienne. Et loin d'être indigeste, sa musique gagne franchement à être connue. A ce titre, il y a deux ans, « Define The Great Line » établissait les jeunes gens comme valeurs sûres d'une scène surpeuplée, en…
  • 10000
    S'il y a bien un groupe que je ne m'attendais pas à chroniquer aujourd'hui, c'est bien le gallois Funeral For A Friend. Non pas que j'aie quelque chose contre l'emocore, ni contre le groupe à vrai dire. C'est juste que j'ai complètement perdu de vue la formation depuis la réception…
  • 10000
    Si l'emocore n'est plus trop dans l'air du temps, ça n'empêche pas quelques formations de le pratiquer intensément. Chiodos, qui a récemment vu son line-up une nouvelle fois modifié avec la réintégration d'ex-membres, pratique le genre depuis 2001, d'une façon plus ou moins pop. Ce quatrième album, et premier à…
  • 10000
    Incroyable ce qu'on peut vous bourrer le mou facilement de nos jours. Tenez, prenez Slaves, combo américain à peine formé. Présenté comme un groupe de post hardcore, la formation en reprend certes certains automatismes, mais donne plutôt dans l'emocore. Oh, je sais, vous allez dire que je chipote, que la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *