EMINEM : The Eminem Show

eminemshow

Imparable. C’est le mot le plus juste pour résumer ce nouvel album de l’ennemi public numéro deux des américains (eh oui, désolé Marshall, va falloir penser à prendre des leçons de pilotage…). D’ailleurs cette troisième oeuvre est interdite aux moins de 18 ans par le PRMC de madame Gore, copieusement remerciée dans les lyrics… Car si on a parfois l’impression qu’Eminem a voulu ce disque plus adulte et introspectif que les précédents, il ne s’est pas calmé pour autant. Tout le monde en prend pour son grade, et cette fois on peut même profiter de la prose du teigneux blondinet, imprimée dans le livret ! On peut donc constater que si Eminem n’est pas encore Emile Zola, il tend à s’humaniser de plus en plus, et que ceci ne se fait pas sans remises en question de sa part. Ce côté « vilain petit canard » attachant apporte une certaine fraîcheur au personnage et intrigue le chaland, tout en relançant le débat « sincérité ou coup médiatique ? » déjà bien attisé dans les lyrics. Bref, une réussite à tous points de vue pour l’enfant terrible devenu papa (presque) parfait !

Paroles de l’album

Site officiel

Eminem : Without me

Eminem : Cleanin’ out my closet

Eminem : Sing for the moment

Related Posts

  • 10000
    Trop vite parti en retraite, l'enfant terrible de l'Amérique est vite revenu aux affaires, et se montre même furieusement conquérant. Preuve en est ce "Recovery" sorti un an seulement après "Relapse". Eminem s'est entourée des plus grands producteurs du moment et d'invités prestigieux (Pink, Lil Wayne, Rihanna) pour nous présenter…
  • 10000
    Imparable. C'est le mot le plus juste pour résumer ce nouvel album de l'ennemi public numéro deux des américains (eh oui, désolé Marshall, va falloir penser à prendre des leçons de pilotage...). D'ailleurs cette troisième oeuvre est interdite aux moins de 18 ans par le PRMC de madame Gore, copieusement…
  • 10000
    Yelawolf est un mc made in Alabama, influencé à la fois par le rap ricain et par ses racines country / folk / rock, dont il n'hésite pas à jouer. Un peu comme Buck 65, oui, mais avec un profil sensiblement moins indé. Autre info importante, le tatoué est soutenu…
  • 10000
    Le bad boy ricain, depuis un moment plus préoccupé par l'entretien de son physique de camionneur et le poids en carats de ses bagouses que par les trafics en tout genre, nous revient pour un quatrième album moins bling bling et plus sombre. Exit donc les titres poppy ou dance…
  • 10000
    Porté par l’excellent single « My Band », ce deuxième album du collectif du grand rappeur blanc a soigné son retour et signe avec « D12 World », un album toujours aussi bon, mais un peu moins potache et dont les détails ont été plus peaufinés. Concrètement, cet album est…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *