ECHO COLLECTIVE : Amnesiac

Des reprises de Radiohead, vous en avez déjà entendu des tonnes. Des belles, des moches, des rapides, des lentes, des douces, des brutales. Alors pourquoi succomber à cette relecture ? Voici des arguments imparables. D’abord il s’agit d’une relecture totale d’une œuvre complète ; un exercice aussi périlleux qu’il est ambitieux, donc. Mais aussi et surtout, Echo Collective prend un malin plaisir à réinterpréter un disque expérimental sous une forme qui peut le paraître encore plus. Car Echo Collective est un conglomérat de musiciens classiques habitué des collaborations inattendues, qui lutte au jour le jour pour faire sortir le genre de ses ornières… et enlever les leurs aux détracteurs du genre. Des intentions plus que louables qui ne vaudraient rien si elles n’étaient suivies d’effets. Et heureusement pour nous, « Amnesiac » se voit ici transformé de la plus belle et délicate des façons. Splendide du début à la fin, ce disque, né d’une résidence à l’Ancienne Belgique, amène forcément un autre éclairage sur l’oeuvre des anglais. Bon, bien entendu, le titre le moins spectaculaire (bien que je l’adore également sous cette forme) est « Life in a glasshouse », qui se montrait déjà sous sa forme originelle très proche du neo classique. Mais quoi qu’il en soit, l’ensemble de l’album se déguste comme une première écoute de l’oeuvre d’origine. Et ça, comme dirait l’autre, c’est priceless ! Alors certes, ce n’est qu’une autre relecture, mais qu’est-ce qu’elle est bonne !

Site officiel

Echo Collective : I might be wrong

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *