DRAFT : Slow-Motion Suicide

draft slow motion

Originaires du Havre, vainqueur du tremplin Ondes de Choc de Roadrunner, les quatre de Draft ont encore tout à prouver. C’est sur un album très court (10 titres, 33 minutes) qu’ils ont décidé de concentrer tous leurs efforts et leurs espoirs. Entre post hardcore, emo et rock, Draft joue les équilibristes et s’en sort plutôt bien, malgré quelques longueurs et un chant parfois agaçant car un peu trop « déconnecté » de l’ensemble. On apprécie d’entendre tous les instruments distinctement, et particulièrement la basse, élément trop souvent « oublié » au mixage. On aime l’ambiance « concert rock » du disque, à la fois cathartique et intimiste. Et on perçoit avec clarté la large marge d’évolution du groupe. A suivre de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *