DJEDJOTRONIC : R.U.R.

Moi qui suis loin d’être immergé dans la culture electro, je découvre juste Djedjotronic avec ce disque, après quelques titres et ep parus chez Boys Noize. L’auteur est, encore, un ex musicien indie qui a lâché la guitare pour les machines. Un profil qui le fait conjuguer des rythmes obsédants et acides avec une certaine culture electro ; celle des rockeurs. Car « R.U.R. » va nager dans les eaux saumâtres de l’EBM, d’une electro dark ralentie et de l’electro ambiant. Une rencontre entre un Source Direct et un Ital Tek ? On est pas loin. En tout cas, celui qui goûte à ces mets avec plaisir ne sera pas trop désorienté sur le disque du bordelais exilé en Allemagne. Voix robotique, beats technoïdes, nappes d’ambiance, feeling industriel, thèmes répétés ad lib, Djedjotronic est un peu le Freddy de David Guetta, hissant un minimalisme mélodique à un niveau équivalent, mais pour produire tout le contraire d’une musique dansante et taillée pour les dancefloors. Bien sûr, Djedjotronic sera amené à fréquenter d’autres clubs, mais probablement pas le même public. Enfin, peut-être le même que celui de Jack Back, mais ceci est une autre histoire. Enfin, vous avez compris le topo : « R.U.R. » n’est pas un album évident, mais a tout de l’obsédant défouloir pour peu que vous soyez dans les bonnes dispositions. Sympa.

Site officiel

Djedjotronic : Take me down

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *