DIVINE HERESY : Bleed The Filth

divine heresy bleed

Petite devinette : que fait un héros du metal après avoir vu son groupe peu à peu péricliter et tous ses petits camarades se faire la malle ? Si vous avez répondu : une émission de télé-réalité, vous vous êtes trompés de chaîne. Et bien non, il monte tout simplement un autre groupe pour reconquérir son trône ! Ce monsieur, c’est Dino Cazarès, ex-guitariste et grand manitou de Fear Factory. Et ça s’entend franchement sur ce « Bleed The Filth », parfait compromis entre l’ancienne formation de notre homme et le power metal de Pantera. On y retrouve le côté métronomique et l’alternance passages brutaux / passages plus clairs du premier (chant y compris), ainsi que les riffs larsenés, la pêche et la voix du second. C’est propre, c’est carré, rien ne dépasse, c’est hyper efficace. Alors, me direz-vous, c’est un chef d’oeuvre ? Oui et non. Oui, car aucun reproche ne peut lui être fait. Et non, car il donne malgré tout une impression de recyclage, même si je suis parfaitement conscient que ce n’est pas du tout l’optique du groupe. Un bel album qui en appelle d’autres encore plus réussis !

Paroles de l’album

Site officiel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *