DEEPER : Auto-pain

Encore du post punk ? Eh oui. Mais ne fuyez pas comme des couards devant une pénurie de PQ, celui-ci diffère un peu de celui des voisins. Oh, c’est léger, je vous l’accorde, mais il sonne plus comme une cold wave plus stylée. Comme si le The Cure balbutiant avait rencontré Vox Low. Le résultat, s’il compile deux périodes proches chronologiquement mais différentes musicalement, sonne forcément quand même plus que familier. On ressent donc, à l’écoute de ce deuxième album des chicagoans l’urgence, la fougue et le groove froid du post punk, mais aussi les sonorités très eighties, lo-fi et punky de la cold wave, ses thèmes récurrents, son placement de voix. Le tout en trente-trois minutes qui laissent quand même pas mal de bons souvenirs. Le riff d’ « Esoteric » met d’entrée de jeu en confiance. Un peu plus loin, « This heat » remplit bien son office de premier single. Mais il y a aussi « Lake song », « Spray paint », « V.M .C. », et surtout l’exceptionnel final « Warm », glaçant à souhait. En sachant que les autres sont plutôt bien faits aussi, on a là une sortie qui fait plaisir !

Facebook

Instagram

Paroles de l’album

Related Posts

  • 10000
    C'est désespéré, à la recherche de quelque chose à me mettre sous le clavier que je suis tombé sur un mail d'Inner Ear, label grec qui m'envoie ses nouveautés depuis un moment et que je boude trop souvent. Je lance l'écoute de ce projet présenté comme « post punk electro industriel »…
  • 10000
    Modern Men est le side project du chanteur de MMNQNS. Mais là où ce groupe faisait appel au rock indé, au post punk et à un chouilla d'electro pour pimenter le tout, Modern Men fait fi de tout le décorum rock, conserve l'attitude et exploite à fond les influences post…
  • 10000
    Je ne suis pas un fervent défenseur du post punk, mais sa froideur et son urgence peuvent, à l'occasion, me charmer. Et ça a été le cas en 2013 avec le « Uncivilised » de Frustration, dont le « It's gonna be the same » a laissé une trace indélébile en moi. Depuis, je…
  • 10000
    Si vous pensiez que le post punk était l’affaire de quelques poseurs, pillant le cadavre de Joy Division en distillant ça et là quelques riffs bien sentis et des textes convenus sur le mal-être, ravalez votre venin. Car voici The Murder Capital, et les dublinois ramènent ici autant de fièvre…
  • 10000
    Fondé en 2007 par des ex Disappears (ou actuels, je pige pas tout), Facs est un jeune combo qui utilise le post punk comme un bac à sable. Comprenez que si c’est bien sa matière première, il lui fait subir des choses qui en altèrent fortement la saveur et la…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *