DAN BLACK : Do not revenge

The Servant, vous vous souvenez ? Auteurs d’un premier album exemplaire, les ricains menés par Dan Black ont ensuite assez mal négocié le virage du deuxième album, assez en tout cas pour que le public, très versatile il est vrai, leur tourne le dos et pousse son leader à quitter le navire qui prenait l’eau. Celui-ci s’est donc tourné vers un genre tout aussi poppy mais beaucoup plus electro et grand public. Quelques remix remarqués, plusieurs collaborations de luxe, et l’homme devient une fine gâchette pour une pléiade de stars. Un single-comète (« Symphonies »), un premier album solo, et hop, monsieur s’enferme dans notre capitale pour bâtir un 2e album qu’il promet haut en couleur. A l’écoute de celui-ci, on retrouve bien sûr un peu des ambiances de The Servant sur les titres les plus electro-pop, et on identifie immédiatement la voix de Dan. Mais l’homme a évolué, se nourrissant des courants les plus récents et modernes de la pop. On ne s’étonnera donc pas que celle-ci soit largement mâtinée d’electro et de r&b. Le résultat, c’est couru d’avance, est beaucoup plus radio-friendly encore que les œuvres précédentes du chanteur. Tout en rythmes, les douze titres ici présents se dégustent frais. Et ils n’ont pas trop de mal à rallier les suffrages des auditeurs. Diversifié, positif et très pop, ce disque remplit son contrat haut la main. Bon, ceci dit, sa légèreté conquérante n’a pas grand effet sur moi. Mais si vous cherchez de l’electro pop moderne et balancée, faites donc une halte ici !

Site officiel

Dan Black : Farewell

Dan Black : Wash away

Dan Black : UR the 1

Related Posts

  • 10000
    En voilà un groupe qui était attendu au tournant ! Ce troisième album des Servant, c'est certain, ne peut pas se permettre de décevoir, et le groupe anglais le sait bien, lui qui a eu bien du mal à se hisser au sommet de la scène pop malgré ses évidentes…
  • 10000
    A l'inverse de certains petits camarades, je n'ai pas du tout vu arriver l'ouragan annoncé Karin Park. Du coup, ce premier album apparemment déjà très attendu n'en aura que plus d'impact sur votre serviteur. « Look what you've done », terrible titre electro-rock, installe une atmosphère sombrement pop, que « Shine » s'empresse d'alléger.…
  • 10000
    Non, Thomas Azier n’est pas du tout français. Et non, ce n’est pas non plus un nouveau venu sur la scène musicale. Hollandais d’origine exilé à Berlin, il a été adoubé par un bon paquet de gens qui comptent : Woodkid, Yves St Laurent, Stromae. Tout ça après un premier album,…
  • 10000
    En musique, il ne faut pas forcément grand-chose pour créer l'évènement. Prenez Grandaddy par exemple. Bon, ils se sont séparés en 2006-2007 après un « Just like the fambly cat » assez sympa qui succédait à un « Sumday » pas exceptionnel. Tragédie internationale. Et puis quand l'excellent « Dept. Of Disappearance » débarque, on se…
  • 10000
    Si « Eyelid movies » avait fait naître des espoirs fous pour ce duo new-yorkais, le deuxième album « Voices » avait tôt fait de les brider, trop englué dans une voie médiane entre renouveau et pistage des anciennes traces. Heureusement, c'est à un groupe ressoudé et réaffirmé que nous avons affaire aujourd'hui. Un…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *