CUOMO, Rivers : Alone – The Home Recordings

rivers cuomo alone 1

La perspective d’écouter un album solo d’un des plus grands et prolifiques songwriters de ces 15 dernières années (on dira ce qu’on veut, Weezer est quand même un groupe sacrément bon et influent) était plus qu’alléchante. Hélas, pas de nouvelle œuvre en vue, plutôt une compilation de chutes de studio à travers les différentes périodes de l’évolution du bonhomme, et donc du groupe. On y entend donc des débuts balbutiants et maladroits (et avec un son calamiteux), des reprises inattendues (un titre d’Ice Cube méconnaissable mais sympa, et une très jolie relecture du « Little Diane » d’un certain Dion Di Mucci), des titres moyens et d’autres franchement bons (« Chess », « Wanda », « Superfriend »). Au final, on obtient un disque moyen, à déconseiller à quelqu’un d’autre qu’un fan du groupe, mais pour ceux-ci, il s’agira d’un témoignage essentiel de l’évolution de Weezer et des méandres créatifs de son leader. Ça prouvera aussi qu’on a beau avoir une tête de premier de la classe, on peut aussi commettre de grosses bouses. Avis aux amateurs donc.

Paroles de l’album

Site officiel

Rivers Cuomo : Blast off !

Rivers Cuomo : Lover in the snow

Related Posts

  • 77
    Il y a quelques années, alors que mes cheveux n'essayaient pas encore, doucement mais surement, de rejoindre mes oreilles, j'ai découvert au gré d'une chronique (comme quoi, des fois, c'est lu ces machins) un groupe qui exploitait le filon grunge rock avec beaucoup de talent. Un groupe entouré d'une aura…
    Tags: de, un, à, d'un, groupe
  • 75
    Qui a déjà jeté une oreille du côté de Necromantia, Rotting Christ, Order Of The Ebon Hand et autres Septic Flesh le sait, les grecs sont capables de faire preuve d'une violence exemplaire, et parviennent de plus à y insuffler une rigueur et un génie musical, pour rendre le tout…
    Tags: de, une, un, à
  • 73
    Les Marseillais de Dagoba sont sur une pente ascendante depuis un bon petit paquet d'années, et font tout pour rester sur le devant de la scène, s'imposant un rythme de croisière, une qualité compositive et une puissance rares. Bon, certes, la recette bouge peu ou pas du tout (ici, un…
    Tags: de, un, à
  • 72
    Totalement perdu de vue après un premier album éponyme inégal mais plutôt très sympathique, entre rock et chanson, Elista s'invite à nouveau sur ma platine à l'occasion de ce nouvel (et troisième) opus, « L'amour, la guerre et l'imbécile ». « La part de toi » trace le chemin d'une pop à la française,…
    Tags: de, à, on, un
  • 72
    Enslaved, on le constate depuis quelques années, a choisi le voyage comme ligne de conduite. Plutôt que de se choisir un genre musical personnel et de s'y arrêter, il a choisi d'évoluer par strate, redonnant sa vraie signification au qualificatif « progressif ». Car oui, Enslaved produit de la musique progressive. Pas…
    Tags: de, un, groupe, à, on

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *