COLLAPSE UNDER THE EMPIRE : The fallen ones

Les groupes de post rock deuxième génération, ceux nés après la première explosion, ceux qui ont choisi de s’écarter un peu de la voie originelle en ajoutant ici des pointes de metal, là des rythmiques electro, sont légion. Mais voilà, ils sont souvent très bons aussi ; on pensera à God Is An Astronaut, à If these Trees Could Talk, à Sannhet, à Caspian… Le duo allemand Collapse Under The Empire a d’ailleurs des points communs avec ses collègues : un sens de la mélodie qui fait mouche, une exploitation au poil ds possibilités offertes par la musique électronique, des tensions et surtensions amenées par la puissance des guitares… Ah, ne nous mentons pas : tout ça est bougrement excitant sur disque, mais aussi très classique pour qui connaît déjà les formations précitées. Ce sixième album bâti sur l’expérience des précédents et l’amour du genre ne peut pas vraiment créer la surprise, mais se contente fort bien de caracoler en tête des propositions les plus alléchantes, alliant efficacité, émotion et maîtrise. Alors bien sûr, « The fallen ones » ne restera probablement pas dans les mémoires comme étant LE disque incontournable du genre, mais ceux qui sont attachés à ce vocabulaire ne passeront pas leur chemin : élève appliqué et travailleur, ce groupe mérite qu’on lui accorde sa confiance et sa passion.

Site officiel

Collapse Under The Empire : Dark water

Related Posts

  • 10000
    Sannhet est un trio américain ayant repris le flambeau d’un post rock / metal flamboyant et épique faisant la part belle aux guitares déchirantes et à une dimension cinématographique. C’est du moins ce que je me souviens de son précédent effort discographique ; un de plus, certes, mais d’assez bonne qualité…
  • 10000
    Dreissk, c’est l’un des projets de Kevin Patzelt, musicien et compositeur américain, dont « To nowhere » est le troisième album sous ce nom. Et comme celui-ci l’indique, on ne patauge pas vraiment dans la joie de vivre ici. Dreissk pratique un mélange entre post rock ombrageux, electronica bruitiste et dark ambiant…
  • 10000
    Dans la famille « post rock musclé et riche en pathos», je demande If These Trees Could Talk. Un peu comme God Is An Astronaut, le groupe est mené par deux frères et privilégie l'émotion à la technique. La ressemblance s'arrête là. Car là où le second cité se perd volontiers…
  • 10000
    Le groupe de post rock Caspian débarque pour la 4e fois de son Massachussets natal pour nous offrir un disque de haute volée. Celles et ceux qui ont découvert ce combo sur leurs albums précédents le savent : il sait varier les ambiances et les sons, et possède une maîtrise impressionnante…
  • 10000
    Le post rock est un genre musical ni populaire ni sujet au renouvellement, ni producteur d'étonnement. Oui, je sais, ça ne donne pas très envie de poursuivre la lecture. Pourtant, là où les britanniques se démarquent du lot, c'est par leur propension à intégrer des bribes électro dans leur musique,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *