COLD SHOWERS : Matter of choice

ColdShowers

Nouvelle émanation de la renaissance post-punk / cold wave, Cold Showers revient avec un deuxième album qui ressemble plus à un ep, du haut de ses maigrelets 8 titres et 29 minutes. « She hangs on » entame la marche, introduisant petit à petit tous les ingrédients (attendus) du genre ; nappes de claviers bien dark, guitare à la The Cure, petit delay sur la voix, timbre crépusculaire.. Pas mauvais, mais trop classique. « Only human » patauge dans les mêmes eaux fangeuses. « Plantlife » met un coup d’accélérateur et de groove, rendant la musique plus digeste tout en maintenant la tension dramatique générale. « Crowds » et « Whatever you want » font hélas dans le convenu et l’ennuyeux. Le menu peu copieux est pourtant assez lourd. « Ceasefire » est un peu mieux troussé, mais c’est déjà trop tard pour sauver les meubles. « Undone » bosse assez pour atteindre la moyenne, sans plus. Et enfin, Cold Showers nous sort une relecture du déjà chiant « Crowds ». On a donc deux titres sympa, et le reste à oublier. Maigre récolte…

Site officiel

Cold Showers : Plantlife

Related Posts

  • 10000
    J'ai, sans le savoir et comme une foule de gens, geek ou pas, découvert la musique des angelinos de Health en 2012 avec leur titre « Tears » sur la bande originale du (très bon) jeu Max Payne 3. Sauf que je n'ai pas vraiment cherché à en savoir plus, l'expérience ludique…
  • 10000
    « Holographic violence » a un look de disque industrialo-goth des années 90. Cet aspect délicatement suranné est un pari risqué pour une pochette en 2015. Mais le groupe de Seattle s'en fout. Mieux, il assume. Car « Holographic violence » a effectivement des influences de cette faste période musicale. Quelque part entre gothic…
  • 10000
    Bon. D'abord, un blaze pareil, je peux vous dire que si joyau s'y cache, il faudra qu'il soit sacrément étincelant pour me le faire oublier. Play. « Wurds » commence le voyage en mode minimaliste. Un souffle électronique, des tintements japonisants fleurant bon les eighties, le chant débarque, doublé, paf, en plein…
  • 10000
    Josephine Philip et Ina Lindgreen sont deux filles de Copenhague qui aiment la musique, et ont décidé d'en faire en duo après une rencontre au sein d'un groupe de ska. Voici des infos capitales dont on se fout complètement pour appréhender correctement « Dance and cry », le deuxième album des dames.…
  • 10000
    Oh, la hoooonte ! Il ne connaît pas The Soft Moon ! Il n'a jamais écouté leur deux premiers albums ! Il n'a aucun droit de parler de ce « Deeper » ! Et pourtant, je vais le faire. Bon, si certains sont dans le même cas que moi et découvrent avec ce troisième album ce…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *