COBALT CHAPEL : Cobalt chapel

 

J’aime les choses originales, voir même bien barrées. Si en plus elles débarquent de nulle part et me prennent complètement au débotté, tant mieux. Si vous avez un peu de jugeote, vous avez deviné que c’est clairement le cas ici. Cobalt Chapel, c’est l’alliance d’une actrice / chanteuse anglaise, Cecilia Fage, et d’un touche-à-tout de génie, Jarrod Gosling, que ceux qui ont déjà croisé I Monster ont déjà pu juger sur pièces. « Cobalt Chapel », donc, l’album, est une sorte de bonbon acidulé pétaradant dans la bouche, un feu d’artifice de sensations, entre psyché, folk, prog et indie pop. Le duo part souvent très loin de notre monde, inventant une voie médiane entre l’heavenly voices et la bande originale de film d’épouvante, jouant les équilibristes sur le fil reliant rêve et cauchemar. Alors ne rêvez pas, il est impossible de se faire une idée juste de ce qu’on pense de ce disque au bout d’une seule écoute, fut-ce-t-elle la plus attentive possible. Moi, ça fait trois fois et je ne suis pas encore certain de savoir. Ce n’est donc pas par assurance, mais plutôt par curiosité, par goût du risque, par soif de l’inconnu. Cobalt Chapel est un extraterrestre, un vrai. Pas un petit gris ordinaire, de ceux qu’on croise dans n’importe quel supermarché déguisé en monsieur tout le monde. Cobalt Chapel, c’est le commandant du vaisseau-mère, celui qui escorte la mémoire des siècles, la réponse à toutes les questions : WTF ? Enfin, bref, je vous propose un disque puissamment barré, qui ne se contente pas de nager en eaux troubles, mais marche dessus. A vous de voir si le voyage vous effraie ou si vous êtes prêt à les suivre !

Site officiel
Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Un nom énigmatique, un titre qui vous parle, un artwork tout aussi lunaire, des fois ça suffit à avoir envie de découvrir un album. Allez, on se lance, et tant pis si le ramage ne correspond pas au plumage... Sauf que quand « Doolhof », superbe instrumental entre indie pop, electro et…
  • 10000
    Cat's Eyes est comme bien souvent né d'une rencontre. Celle de Faris Badwan et de Rachel Zeffira d'abord. Lui est le leader des Horrors, elle évolue dans le milieu de la musique classique. Puis celle de Rachel Zeffira avec la pop des sixties. Mais ça, c'était avant. Plus exactement, sur…
  • 10000
    Il va falloir t'y faire, toi derrière l'écran : la télé peut mener à tout, pour peu qu'on sache bien négocier ses virages. La preuve aujourd'hui avec la polonaise Brodka, issue de l'équivalent de la nouvelle star, et dont le nouvel album « Clashes » est loin, très loin de l'image inoffensive et…
  • 10000
    Après avoir passé quelques temps en Allemagne et sorti un premier album remarqué, Kane Strang est revenu à la maison (Dunedin, Nouvelle Zélande, oui, ça fait un bout de route) pour accoucher de son deuxième disque ici présent, dont le titre m'a assez titillé pour que je lui prête l'oreille.…
  • 10000
    Leur nom peut certes faire penser le contraire, mais Coastgaard sont vraiment des citadins. Né à Brooklyn, le groupe nous propose ici un deuxième album ensoleillé qui navigue entre influences rétro bien assumées et digérées et indie pop moderne. En douze titres courts, il parvient sans mal à nous convaincre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *