COASTGAARD : Devil on the balcony

coastgaard_devil7_

Leur nom peut certes faire penser le contraire, mais Coastgaard sont vraiment des citadins. Né à Brooklyn, le groupe nous propose ici un deuxième album ensoleillé qui navigue entre influences rétro bien assumées et digérées et indie pop moderne. En douze titres courts, il parvient sans mal à nous convaincre par son énergie et sa délicatesse. Il ne tombe jamais dans le piège de la redite, sachant apporter à chaque titre le détail qui lui donne une personnalité, et sa légèreté ne cache pas un manque de travail ou un côté minimaliste. « Devil on the balcony » est un album riche en influences diverses qu’il parvient à intégrer et amalgamer comme on l’a rarement entendu. C’est un disque d’aujourd’hui avec tellement d’éléments d’hier qu’on ne sait pas vraiment lui donner un âge. Douceur, rêve, voyage et joie s’y mêlent pour aboutir à une vraie belle réussite pop.

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    The Multiple Cat, c'est surtout Patrick Stolley, producteur de groupes indés oeuvrant occasionnellement sous ce patronyme pour proposer une pop assez lumineuse et intelligente dans ses mélodies. Une pop indé mais assez accrocheuse pour embarquer qui y viendrait par hasard et n'aurait pas envie de fournir un effort de compréhension…
  • 10000
    Vous commencez à me connaître (ou du moins, vous le croyez, gnark gnark gnark), j'aime les choses un peu tordues. Bon, ok, ici, il ne s'agit pas de la musique, mais avouez qu'un nom comme celui-là, c'est pas courant. Ce que je ne conçois pas en revanche, c'est la raison…
  • 10000
    D'emblée, la pochette de cet "Alias" des anglais me fait irrémédiablement penser à celle du "You all look the same to me" d'Archive, un groupe (et un disque) que j'ai en haute estime. Bon présage. Je me souviens avoir croisé le groupe sur des playlists, mais jamais je n'ai poussé…
  • 10000
    J'ai beau me triturer les méninges, je ne trouve aucune trace de Mackenzie Scott alias Torres dans mes souvenirs. Et c'est bien dommage, parce qu'après avoir écouté deux fois de suite ce deuxième album de la jeune américaine, je me dis que je suis passé à côté de quelque chose.…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *