CIVET : Hell Hath No Fury

civet hell

Imaginez donc : quatre jolies jeunes femmes (moyenne d’âge 19 ans), et pratiquant un genre baptisé « femme fatale punk rock », vous proposent de découvrir leur quatrième album, qui sort sur le label Hellcat. Difficile de refuser une telle invitation, pas vrai ? Alors bien sûr, le qualificatif un peu pompeux du groupe ne cache en fait qu’un punk rock hargneux à souhait, frôlant parfois le metal ou le rock noisy à la L7. Le rock n’ roll règne en maître ici, pas de jolies mélodies ou de ballades sirupeuses, les quatre donzelles envoient le jus comme des rustauds, se payant au passage le culot de nous pondre un vrai tube punk (« Gin & Tonic »). Et si tout ça sonne un peu trop classique bien souvent, c’est suffisamment bien foutu pour convaincre les fans du genre, intéresser les curieux et fâcher les machos. Et le petit côté Leftover Crack de Civet n’y est certainement pas pour rien…

Paroles de l’album

Site officiel

Civet : Son of a bitch

Related Posts

  • 70
    Le rock coule dans les veines des quatre de Poncharello. Crade, graisseux, groovy, massif, il suinte presque à travers la prison de plastique qui retient les six titres de ce deuxième ep. Encore plus réussie que son aînée, cette galette voit le groupe conjuguer rock garage, punk, stoner et hard…
    Tags: de, à, rock, un, bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *