CHINESE MAN : Shikantaza

Chinese Man a pris son temps pour concevoir, enregistrer et sortir ce deuxième album. Mais connaissant le combo et au vu de la qualité de sa première sortie, on peut supposer que celui-ci va encore plus loin et fait encore plus fort. Postulat qui devient vite une évidence. En 16 titres, l’electro trip hop hip hop downtempo world neo soul rétro truc bidule du combo nous fait voyager à travers la planète, multipliant les invités et les ambiances pour le plaisir de nos chastes oreilles. Le côté cosmopolite est ici encore plus développé que sur « Racing with the sun », les mariages ne sont pas plus audacieux mais le sont tout autant. Chinese Man y est un peu moins ethnocentré, même si les clins d’oeil à l’Asie sont encore nombreux, notamment à travers certaines sonorités marquées Chine et Inde. Bon. La question principale qu’on se pose ici, c’est « ce disque est-il aussi bon que le précédent ? ». Et on sera bien en peine d’y répondre au bout d’une ou deux écoutes. On pourrait dire oui, parce qu’on y retrouve tout ce qui faisait le charme du premier, l’expérience et le goût du risque en plus, et que pris un à un, tous les titres sont (très) bons. Mais voilà, on pourrait aussi dire non parce que l’effet de surprise est passé, que Chinese Man se renouvelle certes, mais à petit pas, et que « Shikantaza » est trop long pour éviter la redite. Vous l’avez peut-être vu à la note attribuée, je penche quand même largement pour le oui, mais je suis tout de même moins enthousiaste que je ne l’étais en 2011 ; c’est un peu la différence entre la magie et la prestidigitation que je découvre ici.

Paroles de l’album

Site officiel

Chinese Man : Liar

Related Posts

  • 10000
    Chinese Man, c'est un collectif de dj et de beatmakers français, influencés par le hip-hop, l'électro, le jazz et le dub. Après deux compilations de maxis, et plusieurs gros festivals, le combo nous revient avec un vrai premier disque (puisque pensé comme tel), qui remplira parfaitement toutes les attentes de…
  • 10000
    Douze ans d'existence pour le collectif lyonnais, qui a décidé de célébrer ça avec un nouvel album mastoc. Jamais le turntablism du groupe à géométrie variable (ils sont deux ici) n'a sonné aussi bien. Et puis cette fois, c'est par le biais de Chinese Man Records que nous parvient ce…
  • 10000
    L'année dernière (mais c'est qu'on est productif, monsieur Cyril Capra!), j'avais reproché à Kognitif son manque de folie, contrebalancé il est vrai par une technique certaine et de bonnes idées. Me voici avec le 3e album entre les esgourdes, l'occasion de voir où en est le français. Les 30 secondes…
  • 10000
    Je suis des yeux ce dj et mc toulousain depuis un bon moment déjà ; depuis 2011 et son « Lullabies for insomniacs », et je pouvais déjà à l'époque affirmer sans sourciller que ce bonhomme avait du talent. Oui, bon. Des français surdoués de l'electro, franchement on en manque pas ; alors pourquoi…
  • 10000
    SBTRKT (prononcez "Subtrakt"), c'est un dj anglais, nouvelle coqueluche du dubstep. Le dubstep, très à la mode, est une sorte de croisement entre le garage, l'electro, la drum n' bass et le trip hop. Un genre aux contours flous, caractérisés par l'importance de l'énergie des basses, des rythmes, mais qui…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *