CELESTE : Infidele(s)

Celeste, à ne surtout pas confondre avec Celestia, groupe suédois de black metal, est lui bien français. Certes, il patauge lui aussi dans les eaux saumâtres du black metal le moins amène, mais comme il prend grand soin de son teint, il a pensé à y ajouter un peu de fange sludge, et un baume post hardcore. Tout ça avec une optique raw, en s’exprimant en français dans le texte, et en évitant les fioritures. Voici donc un disque qui ne s’adresse pas au commun des metalleux, tout comme le reste de la discographie des français d’ailleurs. Pour tout dire, « Infidèle(s) » montre certes une évolution, mais celle-ci ne sert pas totalement la cause de la compréhension. Plus massif, plus étouffé, moins black et plus hardcore, le son de ce nouvel album est aussi impénétrable qu’une forêt de séquoias géants. La haine pure y a été absorbée et digérée puis recrachée en un magma bouillonnant et visqueux. Ceux qui ont déjà croisé la route du groupe ne seront pas surpris par ce qu’ils trouveront ici ; rien que du déjà entendu, sous une forme altérée certes, mais à la patte (velue) toujours reconnaissable. Ce côté monolithique peut soit impressionner soit rebuter, et hélas pour moi ça a plutôt le deuxième effet. Pourtant, certains titres, ou certains passages sont vraiment puissants et inspirants. Mais l’ensemble manque de relief et c’est la monotonie et cette froideur qui confine à la neutralité qui prédomine. Dommage : le groupe sait quoi faire, mais peine encore à trouver le comment, celui qui alliera noirceur et malléabilité !

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Usnea a beau se qualifier tout de même assez à propos de doom, il constitue pourtant un chaînon manquant entre post black, post hardcore, sludge et doom. Nous voici donc face au troisième album de ce groupe de Portland, et celui-ci a décidé de ne pas décider. On a donc…
  • 10000
    Ma dernière rencontre avec les suisses d'Impure Wilhelmina date de 2008. J'en avais un excellent souvenir, c'est pourquoi quand j'ai repéré la sortie de leur nouvel album, j'ai eu hâte d'y découvrir leur évolution. En parcourant le net à la recherche d'infos, ma première réaction c'est l'étonnement : le groupe…
  • 10000
    Le neo black metal est devenu en quelque années un peu comme la barbe : hype. La preuve ; le nouvel album des canadiens de Bosse-de-Nage (oui, ce nom, je sais) a la chance de pouvoir être découvert par les lecteurs de Rolling Stone. On est loin de la semi-confidentialité des balbutiements…
  • 10000
    Trois titres, plus de 40mn de musique. Il y a donc toutes les chances que Nux Vomica ne pratique pas le grindcore, mais bien un genre peut-être tout aussi sauvage mais également plus aventureux. Effectivement. Hardcore, black metal, post hardcore, sludge, crust, doom, tout se conjugue au sein de ce…
  • 10000
    Ceux qui ne connaissent pas Tombs (il y en a certainement parmi vous), sachez qu'il s'agit d'un groupe de metal extrême expérimental. Il faut bien l'avouer, ceux-ci ne courent pas les rues côté américain (en excluant bien sûr tout le pendant post hardcore), raison de plus pour s'y intéresser. A…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *