BOOGERS : More Better

Boogers-More-Better-cover-595x600

Deuxième album de l’improbable Boogers, génie pop indé français qui ne se prend ni la tête ni au sérieux. Preuve en est ce premier titre en forme de pied de nez, « More Boogers », dont on pourra discuter à loisir de l’intérêt et de la part d’auto-dérision ou d’auto-satisfaction. « I Don’t Think So » renoue avec le côté apprenti sorcier de l’indé, en alliant immédiateté, pêche et expérimentations. Boogers, c’est ça ; des titres évidents, avec des vrais morceaux de créativité dedans, l’impression d’avoir affaire à une pépite US dénichée par hasard, alors que celle-ci se présente spontanément à nos portes. Comme pour le premier opus, il est inutile de trop en dire ; « More Better » est un concentré de bonne humeur, de fun et de légèreté, sans le côté mièvre et creux que l’on associe trop souvent à ces termes dans le monde musical. Un disque pas essentiel mais très agréable, une réussite complète pour l’artiste et le genre, qui pourrait bien faire rougir ses modèles outre-Atlantique.

Site officiel

Related Posts

  • 83
    Je dois avouer que j'attendais beaucoup de cet album, tant “Maudits soient les yeux fermés”, le morceau présent sur la bande originale du blockbuster “Taxi” premier du nom m'avait impressionné et conquis. Chiens de Paille s'est imposé à moi par sa distance au monde, sa froide lucidité. La vérité, la…
    Tags: de, à
  • 76
    Deadly Avenger, alias Damon Baxter, avait attiré mon attention il y a six ans déjà avec « Deep Red », premier album qui ne voulait pas choisir entre ses différentes influences, qu'elles soient pop, rock, electro, funk, ambiant, trip hop ou musique de film. Pas exempt de défauts, le disque comportait tout…
    Tags: de, à
  • 75
    Parler de black metal anglais paraissait jusqu'en 1994 assez ridicule. Bon, ok, il y avait eu Venom, mais la genèse (et le fut-elle vraiment ?) du genre était bien lointaine, et depuis la scandinavie avait repris le flambeau, et transformé celui-ci en grand brasier, troquant le satanisme de pacotille contre…
    Tags: de, à
  • 75
    Émanation du label canadien constellation et formé en partie des membres de l’activiste Godspeed You Black Emperor !, Silver Mt Zion revient un an à peine après le bon mais pas inoubliable « Born Into Trouble As The Sparks Fly Upward ». Même si le groupe a toujours du mal…
    Tags: de, à
  • 75
    Je n'ai pas eu l'occasion d'écouter le premier album de ce projet aux allures de carton annoncé. Pourtant, le CV des participants est assez alléchant ; Jamey Masta d'Hatebreed, et surtout Kirk Windstein (Down, Crowbar). J'avoue que ce nom seul aurait suffi à aiguiser ma curiosité, tant je me retrouve…
    Tags: de, à

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *