BLUENECK : The outpost

Le post rock est un genre majoritairement instrumental. Et l’adjonction de chant au sein de titres du genre aboutit souvent à des choses un peu maladroites. Blueneck, formation anglaise, s’en fout pas mal et persiste dans cette voie depuis quelques années. Et ce sixième album prouve, s’il en était encore besoin pour ceux qui ont déjà croisé le chemin de Blueneck, que les deux premières phrases sont de grosses conneries. Bon, ok, Blueneck mixe le post rock et le trip hop, et même quelque chose d’indéfinissable, entre rock indé et pop spleenesque : on n’est donc pas dans le « pur jus ». Des nuances, des volutes, des fluctuations, de la finesse, et beaucoup de talent, voici ce qu’on trouve en quantité sur ce disque. Alors l’étiquette n’a pas grande importance. Mais pour les puristes, on peut affirmer que la pop fait un peu plus son chemin ici, amenant une forme un peu plus conventionnelle (bien que très prog) aux titres. « The outpost » montre donc un visage plus apaisé et lumineux de Blueneck (même si les autres albums n’étaient pas non plus hyper sauvages). Le piège dans lequel il tombe parfois, c’est une certaine linéarité, amenant un léger ennui, qui s’estompe vite mais gâche un peu la fête. « The outpost » reste un album plus que valable et intéressant, mais Blueneck devra prendre garde dans le futur à conserver son identité et son sel !

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    Formé en 2010 et ici mis en lumière par K-scope, label dédié au rock progressif, ce duo anglais se balade entre post rock, electro ambiant et musique de film sombre, comme le titre de ce premier album l'indique. N'ayant pas eu le loisir de découvrir le groupe sur les trois…
  • 10000
    Les berlinois d'Esben And The Witch continuent leur chemin sur la voie du post rock mâtiné d'influences plus métalliques. Si « A new nature », ma rencontre avec le combo, m'avait impressionné par sa grammaire rêveuse et orageuse à la fois, un titre comme « Older terrors » présageait d'atours encore plus sombres et…
  • 10000
    Dans la famille « post rock musclé et riche en pathos», je demande If These Trees Could Talk. Un peu comme God Is An Astronaut, le groupe est mené par deux frères et privilégie l'émotion à la technique. La ressemblance s'arrête là. Car là où le second cité se perd volontiers…
  • 10000
    My Autumn Empire, c'est Benjamin Thomas Holton. Et Benjamin, ce qu'il aime, c'est la musique qui fait rêver. Non, on ne parle pas de trance, mais on est bien en revanche en terrain progressif. Du progressif contenu, délimité par les frontières d'une folk intimiste et mélancolique, mais du progressif quand…
  • 10000
    Le groupe de post rock Caspian débarque pour la 4e fois de son Massachussets natal pour nous offrir un disque de haute volée. Celles et ceux qui ont découvert ce combo sur leurs albums précédents le savent : il sait varier les ambiances et les sons, et possède une maîtrise impressionnante…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *