BLOOD RED SHOES : Get tragic

Et de 15 pour le duo de Brighton. Quoi, albums ? Non, années de carrière ! Alors forcément, c’est un chiffre, et ça fait réfléchir. Une bonne raison pour s’accorder une bonne grosse pause après 10 ans d’albums et de tournées ininterrompus. « Get tragic » marque donc à la fois le retour du duo après 5 ans de silence, et aussi le début d’une nouvelle ère musicale. Car si les accointances pop étaient bien palpables au travers de chansons certes musclées mais toujours bien mélodiques, et souvent dotées de refrains chantonnables sous la douche (la base, quand même – pour ma part je chantonne aussi du black ou du death sous la douche), ici elle transparaissent encore plus. Que dis-je, elles crèvent les yeux. Mais pas les tympans. Le groupe a choisi d’arrondir les angles, en ne lâchant pas le rock, mais en l’habillant avec des sonorités electro et des claviers très pop. Du coup, la voix de Laura-Mary sur « Eye to eye » doit suivre la voie, et se fait plus sexy. Tout ça forme un premier titre vraiment excellent. Le ton est donné ; ce disque sera celui du changement dans la continuité. On ne pourra en blâmer les maîtres à penser de Blood Red Shoes, qui ont déjà pas mal donné (et donneront probablement encore) pour le rock. D’autant plus que ça leur va assez bien aussi. Tout ça sonne un peu comme une rencontre impromptue entre un Royal Blood, un No Doubt des nineties (sans le ska) et un Garbage. « Get tragic » enchaîne les titres efficaces ; il est bien difficile de résister à un « Nearer », un « Anxiety », un « Vertigo », un « Elijah » ou un « Eye to eye » déjà cité. Ceci dit, l’ensemble du disque est bien équilibré, et le partage des tâches est quelque chose de palpable ici ; on sent que chacun a droit à son moment, au travers du chant certes, mais pas que. Bravo pour ce nouveau départ !

Site officiel

Paroles de l’album

Blood Red Shoes : Mexican dress

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *