BLOOD COMMAND : Cult drugs

Le punk n’est pas, convenons-en, un genre très fermé à l’expérimentation et à l’évolution. Oh, bien sûr, quelques exceptions traînent par-ci par-là, mais il est bien rare de trouver un hybride original. Bon, vous vous doutez bien que si je vous assène ça, c’est que justement j’en ai un sous le coude ? Eh bien, pas du tout. Blood Command est un combo norvégien de rock sudiste. Naaan, j’déconne. Le quatuor, à peu près 10 piges au compteur et quelques belles réussites au compteur, se décrit comme deathpop / deathhop / hardcore / punk / rock. Bon, concrètement, si la base est punk / emo, on y trouve aussi du metal indus, des mélodies très accessibles et des rythmes contemporains. Au programme, des tubes pêchus et modernes qui passeront aussi bien en radio qu’en concert ou en soirée. Moins plan-plan qu’on ne peut le penser, Blood Command a vraiment quelque chose de plus que… Que qui d’ailleurs ? Concrètement, oui, « Cult drugs » ressemble à d’autres petits camarades emocore mais a ce petit quelque chose en plus. L’énergie ? Le côté tigresse de la frontwoman Karina ? La trompette sur l’étonnant « (the world covered in) Purple shrouds » ? Un peu de tout ça, en fait, et un peu plus même. Allez hop, contentons-nous de profiter de ce court mais intense troisième album !

Paroles de l’album

Site officiel

Related Posts

  • 10000
    3% électro, 3% rock, 3% hip-hop et 91% irrévérents, c’est ainsi que se présentent les nancéens de Boars. Bon, je ne vais pas vous spoiler d’entrée de jeu, alors on va y aller par étape. Oui, c’est sûr, on trouve de l’électro ici ; claviers, deejaying, samples, il y en a…
  • 10000
    Loin des grands labels metal qui vous en mettent plein la vue, d'autres beaucoup plus discrets continuent leur chemin, sortant de façon assez régulière de bons petits disques qui surprennent. My Kingdom Music fait assurément partie de ceux-là. Alors leurs productions font régulièrement partie de mes listes d'écoute. Et puis,…
  • 10000
    Nouvelle signature allemande, Sinew définit sa musique comme du "rock alternatif cinémascopique". Mixant rock, pop, emo et neo metal, le groupe a sur ce premier album développé un style personnel à défaut d'être percutant. En effet, la voix claire assez banale aura du mal à accrocher l'attention, même lorsqu'elle se…
  • 10000
    Après le semi-échec de "Lovehatetragedy", album pourtant bon mais s'aventurant en dehors du giron neo metal, puisqu'y incluant un peu plus de rock que de raison aux yeux des puristes, on pensait que Papa Roach, subissant une certaine pression de la part de sa maison de disques, reviendrait à des…
  • 10000
    Je suis toujours passé à côté d'Ignite. Toute ma vie, jusqu'à ce jour, j'ai snobé ce groupe qui me paraissait « ne pas casser des briquettes ». Il est donc normal que les californiens viennent aujourd'hui me mettre une petite claque derrière la tête. Oh, ce n'est pas une claque monumentale que…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *