BLACKMORE’S NIGHT : Winter Carols

blackmores night winter

Oh, je vous entend d’ici… « Bouahaha ! Pfffff ! Peupeupeupeu ! Gniark gniark ! » Oui, c’est un album de noël. Mais attention, pas envoyé par n’importe qui ! Eh oui, c’est papy Ritchie et sa jolie blonde rencontrée au Superbowl (c’est-y pas romantique ça ?) qui œuvrent ici dans le rock médiéval sapinophage. Comment ça Ritchie qui ? Ça s’entend pas ? Ah ben non. C’est vrai qu’on est un peu loin de Rainbow ici. Les connoisseurs ne seront pas déstabilisés, d’autant plus que certains noteront la présence de « Wish You Were Here » déjà parue sur le premier album du moustachu. Par contre, ce genre d’exercice comporte des risques, et le plus grand d’entre-eux est de plonger l’auditeur dans un atterrement et un ennui irrémédiable. Et je dois avouer qu’en tant que grand allergique à la horde sans pitié de bons sentiments qui peuplent les chansons de ce type, il m’est arrivé au cours de l’écoute de ce « Winter Carols » d’avoir le doigt qui ripe sur l’avance rapide. Pourtant, malgré ces quelques moments difficiles, l’album, tout comme les précédents, reste très agréable, et possède un charme certain, tout en beauté et en douceur. Surtout si on fait abstraction des paroles un tantinet niaises.

Paroles de l’album

 

Site officiel

 

 

Blacmore’s Night : Christmas eve

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *