BLACK FLOWER : Future flora

Troisième album pour les belges de Black Flower. Le groupe propose un jazz hybride, flirtant avec le trip hop, avec les sons ethniques, un peu à la manière de The Sorcerers déjà présentés ici. Et si je suis globalement assez allergique au jazz, là c’est une musique qui me parle et me transporte. Entièrement instrumentale, chargée d’un groove obsédant, de rythmiques redoutables et puisant dans de nombreuses influences world (des rythmes africains aux effluves enivrantes de l’Europe de l’est, du rock psychédélique au post jazz anglais contemporain), la musique de « Future flora » est certes la traduction pour le groupe d’un désir de sensibiliser à l’importance la nature et notre intérêt à la préserver, mais sa forme est bien celle d’un jazz voyageur qui parle aux sens autant qu’à l’esprit. Bien sûr, il faut quand même être un peu aguerri aux sons jazz pour apprécier chaque seconde de ce disque qui s’avère quelquefois bien pentu ; terrain glissant pour les allergiques aux orchestrations feutrées menées par un saxo rutilant et une flûte enchanteresse. Mais dans l’ensemble, ça passe très bien ; on est plutôt aidés par les ambiances assez changeantes, les couleurs nuancées et la durée fluctuante des titres. Bien joué les jardiniers belges !

Instagram

Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *