BEN LUKAS BOYSEN : Mirage

J’ai raté le coche. J’avais suivi le berlinois Ben Lukas Boysen et son electro mutante un temps, puis je l’ai perdu de vue quelques années. Depuis 2016 exactement et son « Spells » enchanteur. Du coup, aujourd’hui, je m’attendais à retrouver une electro mutante et « piano-driven », comme on dit. Alors quand « Empyrean » déploie ses micro-mélodies tentaculaires à forte teneur ambiant, je suis surpris ; le changement est-il si grand ? Ah, non ; « Kenotaph » fait à nouveau flirter le trip hop jazzy, l’electronica et le néo classique au sein d’un titre très feutré et beaucoup plus classique mais très bon également. Et paf, « Medela » repart dans l’autre sens. Alors d’ici à ce que je vienne à en conclure que « Mirage » est un album de transition, y’a pas loin les p’tits potes. D’ailleurs, si le piano s’invite encore une fois sur « Clarion », il est finalement très peu présent sur ce disque. Le style, pour autant, ne s’en trouve que partiellement changé, et on retrouve avec plaisir les ambiances rêveuses et sensibles dont on savait déjà le compositeur friand (et capable). Alors oui, c’est pas révolutionnaire. Oui, ils sont plusieurs à divaguer dans les mêmes sphères. Mais c’est quand même tellement bien fait qu’il serait ridicule de s’en priver.

Facebook

Instagram

Related Posts

  • 10000
    Ben Lukas Boysen, c'est un nom qui me disait quelque chose. Ah mais bien sûr ! C'est le berlinois derrière Hecq, dont j'ai évoqué le «Mare Nostrum » dans ces pages il y a quelques temps. « Spells » est son deuxième album en son nom, et n'a absolument rien à voir avec le…
  • 10000
    Attention, disque extraterrestre. Hecq, c'est Ben Lukas Boysen, musicien allemand oeuvrant dans l'électronique au sens large, avec des gros morceaux d'ambient dedans. « Mare nostrum », septième projet du bonhomme, est, déjà sur le papier, unique tant conceptuellement que musicalement. Voyez plutôt : Mare Nostrum, c'est le nom d'un super-ordinateur ibère, entreposé dans…
  • 10000
    Après le « 1979 » sorti il y a deux ans, je ne pensais pas que Deru me referait le coup de la sortie passée inaperçue. Raté. Ce disque est même sorti fin d’année dernière, c’est dire si le bonhomme a été vite inspiré. Et pour tout dire, étant donné la noirceur…
  • 10000
    Voilà bien un retour auquel je ne m’attendais pas. Darrell Fitton alias Bola avait fait son trou dans les années 2000 en territoire electronica / electro ambiant avec des albums très sympathiques, et pas encore désagréables à la réécoute («Fyuti » et « Krougrine » font encore des allers-retours sur la platine à…
  • 10000
    Je vous ai déjà présenté le travail de Michal Jacaszek dans ces pages. L’homme évolue d’habitude dans un style qui lui est très personnel, une rencontre entre post rock, neo classique et electro ambiant, tout en finesse et en retenue, d’une beauté et d’une classe folles. Ce « Kwiaty », dixième opus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *