BELTRAMI, Marco : The Woman In Black

marco beltrami woman

« La dame en noir » est un film d’épouvante à l’ancienne, plongeant le spectateur dans une histoire classique de vengeance d’outre-tombe dans un univers gothique. Un village isolé et hostile, une demeure autrefois somptueuse mais ayant subi les affres du temps, devenant effrayante et inhospitalière, des personnages mystérieux, des secrets enfouis… Qui d’autre que Marco Beltrami était apte à dépeindre cette ambiance sombre ? On s’en doute avant même de lancer « Tea For Three Plus One », premier titre de cette bande originale, le compositeur a une fois de plus signé une partition intelligente et réussie. Aucune surprise donc, on a ici une musique en totale adéquation avec le thème, et encore une belle réussite au compteur pour le new-yorkais.

Site officiel

 

Related Posts

  • 10000
    Hellboy, héros de comics US, se voit adapté au grand écran dans un film qui fait déjà beaucoup parler de lui avant sa sortie, et fait saliver d'envie même les non aficionados de la version papier (présent !). Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la musique de…
  • 10000
    Si certains ont été déçus par l'adaptation cinématographique de la bd culte "From Hell" d'Alan Moore, peut-être peuvent-ils se consoler en plongeant corps et âme dans son ambiance noire grâce à la somptueuse musique du film écrite par Trevor Jones (Excalibur, Dark Crystal, Dark City, Notting Hill et j'en passe...).…
  • 10000
    Avant tout, je me permettrais de placer un mot sur le film de Del Toro, n'ayant plus je le pense à convaincre que ceux qui ne l'ont pas visionné. D'une beauté sauvage, d'une poésie simple et touchante, empreinte de noirceur, parfois crue, dure et tragique, « Le Labyrinthe de Pan…
  • 10000
    Dave Bessell traîne dans les milieux de la musique électronique, ambiant et progressive depuis quelques temps. Il a contribué à quelques grands noms de la scène, posé son empreinte sur pas mal de bons disques. Ce « Black horses of the sun » est son troisième album « solo », même si tu l'auras…
  • 10000
    Il fallait bien la collaboration de deux cadors de la musique de film pour illustrer ce splendide film retraçant la genèse du légendaire héros masqué, et ressuscitant une franchise largement enterrée par des choix de réalisateurs plus que discutables, des scénarios indigents et des interprétations minables. Parce que soyons sincères…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *