BEHEMOTH : Demigod

behemoth demigod

Amis poètes, si vous aviez été conquis par le précédent méfait de nos polonais préférés, « Zos Kia Cultus », sachez que sur ce « Demigod », Nergal et les siens placent la barre encore plus haut, et nous offrent un album en tous points exemplaire. Un death avec une touche black fluide et sans temps mort, sachant varier les atmosphères et les tempos, et permettre l’incursion d’instruments acoustiques, d’une puissance et d’une virtuosité rarement égalées. Ce disque d’une extrême violence repousse les limites de la brutalité et de l’orfèvrerie death, et les place sur le trône du genre, laissant ses concurrents loin derrière. Oubliez Morbid Angel, le règne de Behemoth vient de débuter, et bien malin celui qui saura en présager la fin. Plus malin encore celui qui la causera…Mais les polonais sont teigneux, et il y a fort à parier qu’ils défendront leur nouveau territoire jusqu’au sang, et utiliseront tous les moyens naturels ou surnaturels à leur disposition pour repousser l’envahisseur !

Paroles de l’album

 

Site officiel

 

Behemoth : Conquer all

Related Posts

  • 10000
    Behemoth et son leader sont depuis quelques années déjà une arme de destruction massive doublée d'une formation à l'intelligence redoutable. Une aura qui ne saurait qu'être amplifiée par l'épreuve dont Nergal est sorti victorieux il y a quelques mois. Et c'est encore sans compter sur la qualité de ce dixième…
  • 10000
    Les polonais de Behemoth reviennent tous les deux ans un nouvel album destructeur sous le bras. C'est un fait que l'on a intégré, tout autant que le ras-le-bol du début de semaine de boulot, ou l'augmentation du prix de l'essence ; ça fait partie du paysage. Voici donc le neuvième…
  • 10000
    De plus en plus death, Behemoth poursuit son chemin jonché de cadavres avec un "The Apostasy" plus violent encore que ne pouvait l'être "Demigod", et encore une fois un peu plus brutal death. C'est donc un Behemoth plus cru qui est à l'oeuvre ici. Du moins jusqu'à "Inner Sanctum", titre…
  • 10000
    Amis poètes, si vous aviez été conquis par le précédent méfait de nos polonais préférés, « Zos Kia Cultus », sachez que sur ce « Demigod », Nergal et les siens placent la barre encore plus haut, et nous offrent un album en tous points exemplaire. Un death avec une touche black fluide et…
  • 10000
    De l'avis même de certains de ses ex membres, Abigor est devenu petit à petit un groupe de black complexe et intello. Alors forcément, on attendra pas de ce nouvel album, un concept autour des sept pêchés capitaux, autre chose qu'un black fin, technique, chaotique et occulte. Et c'est dingue…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *