AXIS OF PERDITION : [the] Ichneumon Method

axis of perdition ichneumon

Le black metal de demain sera-t-il électronique ? Après le phénomène Aborym, le « Grand Declaration Of War » des incontestés maîtres du genre Mayhem et autres « Rebel Extravaganza » de Satyricon, il semble qu’une partie de l’aristocratie black y voit plus qu’une idée saugrenue ou fugace…Les anglais d’Axis Of Perdition, eux, choisissent la voie tracée par icelle et nous assènent un « The Ichneumon Method » exemplaire de haine intelligemment agencée et rehaussée d’atours digitaux du meilleur effet. Technique, violent, complexe, direct, mélodique, dissonant, malsain, étrange et pénétrant, l’album est une somme de paradoxes saisissants et jouissifs, et le groupe une redoutable machine à tuer. Un mélange entre l’Aborym de « Fire Walk With Us ! » et le talent de l’Emperor de « Prometheus », excusez du peu…Effrayant, vénéneux, dangereux, indispensable.

Site officiel

 

Related Posts

  • 10000
    Malgré l'absence d'Attila Csihar sur ce nouvel opus, remplacé par un certain «  Prime Evil  », le retour d'Aborym se fait sous les meilleurs auspices, après un «With No Human Intervention» décevant de la part d'un groupe qui jusque-là s'était toujours fait remarquer par un anticonformisme assumé et recherché. Pas…
  • 10000
    Troisième album pour les polémiques romains d'Aborym. Nous ne nous attarderons pas sur des sujets qui fâchent, et nous intéresserons plutôt à la musique. Toujours plus violent et électronique, le groupe cherche à peaufiner sont art mais a un peu perdu ce qui faisait son talent. Car on a l'impression…
  • 10000
    Alors, ça, c'est du retour ! Pour ceux qui ne verraient en Mysticum qu'un obscur groupe de black metal de seconde zone, laissez-moi vous rafraîchir la mémoire. Formé en 1993 avec pour optique une réinterprétation du genre black, Mysticum a fait polémique en sortant son premier album "In the streams…
  • 10000
    Les anglais m'avaient quelque peu déçu avec leur précédent opus, moins original et plus bourrin que les débuts plus typés black indus. Tant pis pour moi, car le groupe a décidé de persévérer dans cette voie, en renforçant ça et là ses influences clairement heavy metal au travers de refrains…
  • 10000
    Oui, je sais, un nom barbare comme ça, y’a que moi pour le proposer. J’avoue, oui, je vous avais déjà fait le coup avec Hrossharsgrani. Mais bon, dites-vous que vous avez échappé à Ninnghizhidda et Tsattoghua ! Et puis ça fait toujours bien en soirée. Rien que de le prononcer,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *